dimanche 5 août 2018

Sortir de l'illusion c'est vivre dans l'amour en présence.



Tout est accompli, seul celui qui ne sait pas, dépose une pierre après l'autre pour édifier ce qu'il est déjà là de toute éternité. Rien ne peut être construit dans l'éphémère, dans la projection, ce qui est construit n'est que projection. Ne voyons-nous pas que tout est illusion ? Que la forme n'est que projection parmi tant d'autres qui forment cette illusion, le paraître, le semblant, le faux. Quand l'être aura connaissance de cette vérité, tout lui est dévoilé, l'illusion se dissipe pour laisser la place à la lumière, à la présence de l'amour sans concept, sans archétype, sans aucune forme, juste la juste présence éternelle. Ce qui vient du temps, de l'espace et dimension, ne sont que projection, illusion, un tour de magie, rien de plus. Ne cherchons pas qui est le plus grand illusionniste, cela se trouve être la conscience.

Elle a besoin de l'illusion pour paraître, pour s'admirer, pour s'apercevoir, se voir à travers les autres, à travers tout ce qui est, cela n'est que l'éternel commencement et fin, tel un serpent qui se mord la queue. Il en est de même pour celui qui croit à l'illusion de dualité et de séparation, s'illusionnant sans cesse dans cette projection infinie, recommençant le même film, en écrasant le film précédent, percevant que des traces minimes de son passage. Un cycle sans fin où tout se renouvelle sans cesse. Celui qui cherche ne peut pas voir ce qui se trouve au bout de son nez, tel un rêveur qui se nourrit de ses propres illusions. Tout est accompli du dernier jusqu'au premier, il n'y a rien de magique, il n'y a rien de plus concret, mais pour cela, pour le vivre, le réaliser, sortir du rêve, de l'illusion de dualité et de séparation, afin d'entrevoir ce qui a toujours été, l'unité, la globalité de tout ce qui est, ne se retrouve pas dans l'éphémère, ni dans le temps, l'espace et dimension, cela ne se retrouve juste au-delà de tout ce qui est, à l'abri de tout, où rien ne commence ou rien ne prend fin, là où tout est un, amour en présence. Sortir de l'illusion c'est vivre dans l'amour en présence.