dimanche 29 novembre 2020

Une lumière Éternelle qui consume tout et que rien ne peut altérer.

 

Une lumière Éternelle qui consume tout et que rien ne peut altérer.

🌞✨💖🙏 Faites la différence entre la projection et la lumière. Connaître la différence, cela apporte la réponse à tout, et saisir ce qui est révélé surtout pour ceux qui croient que tout est réel, qui n'ont aucune idée de ce qu'est la lumière éternelle de la vie. La grande majorité s'identifie à quelque chose qui se renouvelle sans cesse, qui change, qui évolue sur l'écran de l'éternel présent, croyant vivre le réel, mais ce n'est qu'un rêve. Il est vrai que l'homme dans sa recherche de lui-même, que certains sont revenus d'entre les morts, pour révéler ce qu'ils ont vu, on parle de mort imminente ou IDE (Imminent Death Experience) ou NDE Near Death Experience. Ces êtres qui ont vécu cette expérience de mort imminente, ont vu un autre aspect du rêve éphémère, comme c'est le cas pour ceux qui communiquent, canalisent d'autres entités de lumière, cela reste toujours dans le domaine du rêve. Qu'arrive-t-il réellement à ce qui est antérieur au rêve, à ce qui ne peut être identifié ou modifié ? Le rêve éphémère n'est qu'une projection de lumière, il n'est que forme et voile. Pour illustrer avec des mots, prenons un exemple, le film Indiana Jones, les aventuriers de l'arche perdue. Une cérémonie ancienne est effectuée pour ouvrir l'Arche et il s'avère qu'elle ne contient que du sable... Mais soudain, des esprits ressemblant à des séraphins de l'Ancien Testament émergent de la poitrine. L'Indiana, conscient du danger d'avoir étudié la relique avec son mentor, ordonne à Marion de fermer les yeux et de ne pas la regarder. Les esprits prennent l'apparence terrifiante d'anges de la mort et des rayons aveuglants commencent à frapper les nazis. Belloq, Dietrich et Toht meurent d'une mort terrible à cause du regard des esprits''. L'exemple est intéressant, qu'il est impossible que dans le rêve éphémère d'affronter ce que l'on est, ce qui est antérieur et ne peut être altéré, rien ne puisse rester devant cette lumière éternelle de la Vie. Le rêve éphémère n'est que la projection, de ce que l'on vit à travers la forme qu'est le rêve, à travers son voile. Il ne peut y avoir d'autre lumière, le fait d'être identifié au rêve, n'est pas la réalité ultime, puisqu'il y a toujours le rêve, la forme et le voile. Ce que nous utilisons comme véhicule pour ce rêve, c'est la forme humaine qui nous permet par les sens de croire que tout est réel, mais qui est en fait une projection, où rien n'est éternel, où tout est constamment renouvelé, recyclé. Nous croyons que quelque chose se passe, que tout bouge, que tout change, mais en réalité tout cela n'est qu'une projection de ce que nous sommes, ce qui à travers le rêve nous permet de vivre et d'apprendre ce tout en un. Nous nous imaginons être des êtres émotionnels, confrontés à ce renouvellement, à la mort et à la naissance, où rien n'est stable, tout change et évolue, en fonction de ce que nous percevons, croyons et pensons être la réalité, mais qui est en fait un rêve. Ne cherchons pas autre chose, il y a ce que nous sommes, qui ne peut pas être identifié, qui ne peut pas être modifié, qui par le rêve éphémère, vit toutes les possibilités que la lumière éternelle par son intelligence absolue a orchestrée pour vivre et expérimenter, mais qui ne sont que des projections. Tout est une projection de la lumière éternelle de la Vie, rien n'est réel, ce que l'on croit être réel n'est que l'expérience de l'intelligence absolue de la lumière. Ayant vécu ce dépouillement total, comme c'est le cas pour beaucoup, ce changement à l'ultime réalité. On se retrouve sans rien, sans repères, dans un vide absolu, où il n'y a que de la lumière, dépourvu de tout, et il est normal qu'il en soit ainsi, car rien du rêve éphémère ne peut altérer d'aucune façon cette réalité Ultime et que beaucoup d'entre nous disent pour la révéler. Il ne peut y avoir aucune identification, aucune religion, rien du rêve, de ce qui est projeté sur l'écran de l'Éternel Présent, représente la réalité Ultime où tout est lumière. En fait, comme je l'ai dit dans un message, je suis ici mais en même temps je ne le suis pas, car ce qui est ici n'est qu'une projection éphémère, alors qu'il n'y a que la Réalité Ultime. Ce que la grande majorité croit être réel n'est que la projection de ce rêve, s'identifiant à la forme, prenant le voile de l'oubli, oubliant ce qui est réel de ce qui ne l'est pas. Prisonniers de leurs pensées et de leurs croyances, il en résulte un monde qui reflète leurs peurs, leur manque d'amour. Alors que celui qui sait que tout est un rêve, utilise son véhicule humain pour transmettre ce qui est la réalité ultime de ce qui ne l'est pas, mettant fin à toute identification avec le rêve, à tout ce qui est projeté sur l'écran de l'Éternel Présent, consumé par le temps, puisque rien ne dure, tout est un éternel recommencement, puisque tout est cette projection de la lumière éternelle de la Vie. On assiste au plus grand dépouillement qui soit, un basculement, et qui affecte tout le rêve éphémère, toute projection puisque tout en ressent les conséquences. Cela peut sembler un chaos total, mais ce sont les conséquences de ce basculement qui sont ressenties de manière appropriée par tous, par chaque manifestation de la lumière éternelle de la Vie. Ainsi, ce message révèle ce qu'est une projection et ce qui est lumière. En fait, on ne contrôle rien, tout est orchestrée par l'intelligence absolue de la lumière éternelle de la Vie en l'Éternel Présent, révélant ce qui est l'ultime réalité de ce qui ne l'est pas. Par Régis Raphaël Violette

samedi 28 novembre 2020

Parfois Il suffit juste de changer le regard pour tout comprendre.

 

Parfois Il suffit juste de changer le regard pour tout comprendre.

Cela devient une simplicité lorsque nous acceptons que nous ne sommes pas ce qui sert de véhicule dans ce monde. Cette forme humaine sert de réceptacle pour que l'on puisse ressentir à travers les sens cette réalité qui n'est qu'une projection sur l'écran de l'Éternel Présent. Le but est de comprendre par l'expérience et l'apprentissage ce à quoi nous sommes confrontés afin de trouver la lumière en nous pour accompagner, accueillir, accepter, respecter et aimer avec le même amour tout ce qui est présenté sur l'écran de l'Éternel Présent. Quand on reste identifié à la forme humaine, on pense et on agit en fonction de ce qui est ressenti, puisqu'on est à la fois observateur, acteur de cette réalité, qui ne reflète en fait ce que l'on considère comme injuste ou non. On prend position, on adhère à ce que l'on croit être juste, c'est ce qui définit un être humain, qui a oublié qu'il est antérieur, mais qui se laisse piéger, parce qu'il a fait de cette projection de la lumière de la vie sa propre réalité, alors que ce n'est qu'une projection sur l'écran de l'Éternel Présent, comme c'est le cas pour toute réalité. En changeant de regard, en réalisant que nous ne sommes pas cette forme humaine, que celle-ci sert de réceptacle à la lumière, à notre véritable nature divine. Alors il est facile de tout accompagner, accueillir, accepter, respecter et aimer avec le même amour absolu tout ce qui est vécu, puisque tout est apprentissage, il n'y a rien de réel, tout est projection. De la même manière, quand on regarde un film, on ne peut que le regarder et écouter, sachant que tout est une projection, une inspiration. Il en est ainsi pour tout ce qui apparaît comme un film sur l'écran de l'Éternel Présent, tout est inspiration de la lumière Éternelle de la Vie. Sachant que nous sommes cette inspiration, l'intelligence absolue de la lumière. Comment faire lorsque l'on est dans ce film, cette projection et que nous utilisons ce véhicule humain? En changeant notre regard, en utilisant cette forme humaine à accompagner, accueillir, accepter, respecter et aimer par le feu sacré de l'amour absolu tout ce qui se joue en tant qu'apprentissage et expérience sur l'écran de l'Éternel Présent. En appréciant le travail colossal de la lumière de la Vie, sachant que la conclusion de ce qui est manifesté est de révéler ce que l'on est de ce que l'on n'est pas. Pour le réaliser, le vivre, et être dans cette projection, à révéler ce que l'on est, il n'y a pas de mot pour décrire tout ce que l'on ressent, un amour incommensurable pour l'ensemble de ce travail magistral, qui inclut ce tout-en-un, dans la reconnaissance de ce que l'on est, dans la Lumière Éternelle de la Vie et que tout est lumière, paix, joie, silence et amour, la Réalité Ultime. Par Régis Raphaël Violette

vendredi 27 novembre 2020

L'état Naturel

 

L'état Naturel

L'État Naturel L'état naturel de toute chose est fondé sur l'intelligence absolue de la lumière, sans quoi il n'y aurait aucune manifestation, ni expérience, ni apprentissage de la vie. Que ce soit à petite où à grande échelle tout est orchestré par l'intelligence absolue de la lumière. Tout être vivant vit dans son état naturel qui lui est propre, tel un immense puzzle illustrant toute manifestation dans le temps linéaire et à la fois quantique. Rien ne peut rivaliser avec l'intelligence absolue de la lumière éternelle, qui est à la fois dans tout et à la fois antérieure. L'état naturel, c'est à la fois l'Éternel Présent et l'intelligence absolue de la lumière éternelle, qui maintient l'ordre parfait en tout, où tout a sa juste place, sa raison d'être, où tout est justifié, rien n'est laissé au hasard, de l'infiniment petit et grand. Réalisant que tout est en parfaite osmose, du microcosme au macrocosme, tout est un univers en soi, suivant un ordre parfait, qui ne peut être détourné de son chemin, de son état naturel. L'homme dans sa compréhension ne réalise pas l'état naturel des choses, de la vie, tout suit un ordre établi, il ne se rend pas compte qu'il en fait partie, qu'il contribue à quelque chose de plus grand. Et cela est tout à fait normal, puisque tout suit un chemin bien précis et contribue à apporter cet état naturel, qui en fait alimente ce qui est perçu comme étant la réalité mais qui voile ce qui ne l'est pas, la source de toute chose, l'intelligence absolue de la lumière. Il n'est pas facile pour celui qui reste ancré dans ce qu'il pense et croit être la réalité, il ne perçoit ce qu'il est venu accomplir, puisque tout est divinement orchestré. On peut penser que cela ne l'est pas, mais avec un autre regard plus approprié, tout devient d'une transparence, d'une telle limpidité, que tout devient si simple à la fois. Telle une pièce de monnaie, où on retrouve ce qui est en permanence évolution, où tout bouge, tout change, ou tout est divinement orchestré, où tout est le pourquoi et le comment. De l'autre coté, il y a la stabilité éternelle, regroupant l'éternel présent, la lumière éternelle de la vie, qui est l'état naturel de toute chose. Comprendre que l'état naturel change selon la manifestation de la vie sur l'écran de l'éternel présent, qui représente l'expérience et l'apprentissage de l'intelligence de la lumière en toute chose, où tout est lié, où tout est juste, à sa juste place, et rien n'est du domaine du hasard, ce qui arrive a toujours sa raison d'être. Comme il est révélé en ce message, rien n'est laissé au hasard, quoi que l'on fasse, quoi que l'on dise, tout est divinement orchestré, cela peut paraître complètement fou, mais d'un autre coté, il n'y a pas de plus grande perfection, puisque tout a sa raison qui parfois n'est pas perçue à sa juste valeur, pour la simple raison que l'on perçoit ce qui a été orchestré par l'intelligence de la lumière. La grande majorité ne voit pas plus loin que le bout de leur nez, ce n'est pas un jugement, car cela fait partie du jeu de la lumière de la vie. Par contre certains ont une perception plus grande, où détenant la vérité absolue, mais cela n'enlève rien à ce qui est vécu, expérimenté, tout contribue, puisque ce n'est pas l'homme, mais bien l'intelligence absolue qui se sert du véhicule humain pour passer son message, afin que tout soit révélé, dans la plus grande compréhension qui soit. Tout est juste, à sa juste place et à sa raison d'être pour ainsi révéler ce qu'il y a de l'autre coté, qui est antérieur à ce tout-en-un. Révélant l'ordre de l'état naturel de toute chose. Cette intelligence absolue de la lumière de la vie est l'essence éternelle de l'amour absolu, où tout dans le rêve, où tout ce qui est manifesté sur l'écran de l'Éternel Présent a sa raison d'être, accompagné, accueilli, accepté, respecté et aimé. Il n'y a que cet amour incommensurable pour ainsi maintenir cet équilibre parfait. L'état naturel des choses diffère de chaque regard, puisque chacun a sa propre perception, non pas pour celui qui fait la différence entre ce qui est rel de ce qui ne l'est pas, étant dépouillé de tout regard. Ne pas se fier aux apparences, si vous n'avez pas assez de hauteur, vous ne pouvez comprendre et cela fait aussi partie du jeu de la lumière de la vie. Par Régis Raphaël Violette

mercredi 25 novembre 2020

Quand l'inconscient rencontre l'éternel conscient.

 

Quand l'inconscient rencontre l'éternel conscient.

Une phase importante de l'évolution, pour comprendre le pourquoi et le comment des choses, de toutes les expériences et de tous les apprentissages, quelle que soit la manifestation de la vie. Une des premières phases est d'être identifié avec ce qui sert de véhicule d'ancrage, quelle que soit la dimension, l'univers ou les autres plans de conscience. Se familiariser avec le véhicule de la matière qui est parfaitement adapté pour accomplir ce que l'intelligence de la lumière de la vie a orchestré, afin d'en tirer des enseignements qui lui serviront à d'autres fins. La première phase est de comprendre la réalité dans laquelle on se retrouve à vivre dans cette forme humaine afin de se familiariser, s'adapter à toute manifestation sur le grand écran de l'Éternel Présent. En effet, quelle que soit la manifestation de la vie, tout évolue, rien n'est stable puisque la vie s'adapte à tout changement, climatique ou autre. L'homme n'y échappe pas, car la grande majorité vit la première phase, celle de s'identifier à ce qui lui sert de corps, à ses sens, à sa capacité de pensée, à son analyse, à s'adapter et ce quel que soit l'environnement. Le but de ce message n'est pas de juger les comportements, ni la manière d'être des êtres humains, de leurs croyances, de leurs religions aux autres. Dans cette première phase, l'homme s'identifie à ce qu'il pense et croit être, défendant ce qu'il croit être juste de ce qui ne l'est pas. Tout se rapporte à ce qu'il croit être en tant qu'homme ou femme, à son histoire, ses peurs, ses questions ou autres. Et ce monde est l'image de cette première phase, de l'inconscient à l'éternel conscient, où tout est une raison d'expérimenter pour apprendre la relation entre les êtres humains, la relation avec la nature terre et ciel. Tout a sa raison d'être, tout est juste, il n'y a aucune hasard, puisque le but de la création est de comprendre le comment et le pourquoi. Tant que cela n'est pas intégré, tout ce qui apparaît sur l'écran du Présent éternel a sa raison d'être, puisque tout sert d'enseignement à plusieurs niveaux de conscience. La deuxième phase est de suivre les enseignements, qui apportent la paix de l'esprit, du corps, afin de trouver un état qui libère du stress de ce monde, qui apporte une grande paix intérieure, qui ouvre la voie à l'éternel conscient, où l'être est libéré, ne pose plus de questions, comprend le pourquoi et le comment des choses, réalise que le chemin pour atteindre cet état d'illumination est nécessaire, sans lequel il ne peut y avoir de compréhension, la vie apprend de sa création afin d'en tirer des enseignements, de faire le lien de tout ce qui est, de ce grand jeu de la manifestation de la lumière. Beaucoup d'êtres humains, sont dans la deuxième phase, à la recherche d'enseignements, qui permettent à l'homme de prendre soin de son corps, de tous ses corps subtils, mais n'ayant pas atteint la dernière phase d'évolution, de réaliser ce qui est réel de ce qui ne l'est pas. Cela nécessite une approche complètement différente, l'être dans la deuxième phase, prendra conscience qu'il ne peut pas atteindre cet état d'éveil, puisqu'il est en même temps confronté à ce qu'il croit et pense être, s'identifiant à sa forme humaine et essayant d'élever sa vibration, peu importe pourquoi ou comment, de ce qu'il croit et pense être, il ne peut pas nier ce qu'il est, non pas ce qui sert de véhicule d'ancrage à ce monde, mais ce qui est à l'origine. Il doit se consumer pour faire émerger la lumière. Il y a tant de disciplines, tant d'enseignements pour répondre aux attentes de chacun, nous pouvons passer toute une vie à apprendre, sans trouver la réponse à tout, parce que tout enseignement a ces défauts, pour beaucoup il devient un mode de vie, une façon de se démarquer. Nous pouvons penser que nous sommes libres d'apprendre ce que nous voulons, mais c'est l'intelligence absolue de la lumière de la vie qui fait en sorte, quelle que soit la vie, tout est divinement orchestré, tout suit un plan très précis, tout est à la fois unique et chaque expérience a sa raison d'être, rien n'est laissé au hasard. Imaginons un monde où tout est pareil, où chaque manifestation de la vie pense et croit de la même façon, où chaque action, chaque expérience, chaque apprentissage est le même. Rien ne pourrait évoluer, c'est dans les différences que la lumière émerge. La création est le modèle parfait d'évolution, où tout est dans l'apprentissage, puisque tout est différent, partageant le même rêve éphémère, ce qui constitue la création, mais qui est en fait une projection de lumière, de son intelligence absolue. Rien ne peut égaler l'intelligence absolue de la lumière, puisque tout est parfaitement orchestré, quelle que soit la dimension, la mesure du temps, de l'espace ou des autres plans de conscience, que ce soit à l'échelle de l'infiniment petit ou de l'infiniment grand, que ce soit le mouvement, l'action et la réaction, tout est conforme à ce que la lumière éternelle de la vie est venue apprendre dans toute sa création, où tout n'est que projection de lumière. La troisième phase est le dépouillement de toute identification avec la création, c'est le retour au vide absolu, où tout est lumière, l'éternel présent sans aucune projection sur le grand écran de la vie, la création n'est plus nécessaire, car elle est illusion, tout est projection de ce que nous sommes, antérieur à tout, d'une part il y a ce qui est éphémère, où tout n'est que projection de lumière, où tout change, tout évolue, un cycle incessant de la vie, qui est dans cette recherche de sa vraie nature à travers cette projection de lumière dans tout ce qui est, créant ainsi la création dans laquelle l'homme ou toute manifestation de la vie arrive à se connaître à travers ce qui apparaît comme une manifestation éphémère sur le grand écran de l'Éternel Présent. En fait, il n'y a rien à juger de tout ce qui se passe sur le grand écran de l'Éternel Présent, de toute la création, puisque tout a son but, tout sert un plan très précis et tout est à sa juste place. En fait, celui qui vit la troisième phase, sait que tout est illusion, il ne fait qu'accompagner, accueillir, accepter, respecter et aimer tout d'un amour absolu, en sachant le pourquoi et le comment, puisque tout est lié et que la seule réalité Ultime, est le Présent Éternel où tout est lumière, la lumière Éternelle de la Vie. Par Régis Raphaël Violette

dimanche 22 novembre 2020

Le mythe de la fin du monde ou de la fin d'un monde.

 

Le mythe de la fin du monde ou de la fin d'un monde.

Beaucoup pensent ou croient, d'après de nombreux signes, que la fin de ce monde est arrivée, qu'un grand changement est en train de se produire. Quoi que l'on pense à ce sujet, chacun est libre de croire et de penser ce qu'il veut, mais pour ceux qui veulent intégrer une compréhension plus profonde sur le sujet afin de comprendre le pourquoi et le comment de leur présence, en utilisant un véhicule de lumière, qui est défini comme la forme humaine. Il est normal que dans le conscient où l'inconscient collectif cela provoque une certaine incompréhension, à savoir ce qui sera la prochaine étape. Il est certain que lorsque l'on prête toute l'attention à ce qui sert de véhicule de lumière dans ce monde, avant même que les événements ne se produisent, donc tous les signes annonçant la fin d'un monde ou de ce monde, provoquent une grande psychose dans le collectif humain, en comprendre la cause. En tout temps, il y a des événements de la fin du monde dans ce qui constitue la création, où tout est confronté à des changements, on peut croire que tout est pacifique, car ceux qui étudient les galaxies, les étoiles, les autres univers, les trous noirs ou blancs, les planètes ou autres, vous diront que c'est le chaos perpétuel. Pour la grande majorité de l'humanité, leur regard se porte sur ce monde, sur leurs propres malentendus. C'est un fait, ce que nous considérons comme la création, se trouve être en perpétuel changement, où tout a une fin et un début, comme pour tout réceptacle de la vie. Nous pouvons facilement comprendre le pourquoi et le comment du comportement humain, de ce qui se passe dans ce monde, puisque c'est comme la création, où tout change, tout évolue. Mais connaissons-nous pourquoi il en est ainsi ? Pourquoi sommes-nous des observateurs, tout en étant des acteurs, quoi que nous fassions ou pas ? Connaître la cause, la raison de tout ce qui est, de toute cette création éphémère, car dans ce chaos perpétuel il y a la réponse à tout et tant que cette réponse n'est pas révélée, cela reste un grand mystère pour la grande majorité de l'humanité. Et cette réponse ne se trouve pas dans la création éphémère, mais dans ce qui est à l'origine de tout ce qui est, qui détient toutes les réponses du pourquoi et du comment. Tant que la grande majorité des êtres humains concentrent leur attention sur leurs propres pensées et sens, ils ne peuvent pas comprendre et affronter leurs croyances et concepts erronés, ne comprenant pas les signes extérieurs et intérieurs alors que la vérité absolue est antérieure à toute création. Une chose est certaine, cette vérité absolue ne peut être comprise par tous, car ce qui doit être, suit son propre chemin, tandis que celui qui est prêt à entendre, prend un autre chemin. Il y a le chemin de l'éphémère et le chemin de la réalité ultime, qui nous libère de tout questionnement, de toute interrogation, qui répond au pourquoi et au comment, puisque tout a sa raison d'être, tout est juste et à sa juste place dans ce jeu de la création éphémère. Soit on se laisse prendre au jeu, en pensant que les signes annoncent la fin d'un monde ou du monde, mais cela fait partie de l'ordre des choses de cette création, où tout a une fin et un début, alors qu'il y a une autre réalité ultime qui fait face à aucun chaos, à tout ce changement perpétuel, et qui ne connaît ni une fin ni un début. Et tant qu'il y a une identification avec toute cette création éphémère, elle perpétue le jeu du chaos, du pourquoi et du comment des choses, où l'être humain n'a aucun pouvoir, puisqu'il ne peut rien faire contre tout ce qui est éphémère. Que sa seule issue est de réaliser qu'il n'est pas ce qu'il croit et pense être, qu'il est antérieur à la création éphémère, qu'il vient de l'intelligence absolue de la lumière de la Vie dans le Présent éternel où tout est lumière. Puisque la création éphémère n'est qu'un rêve, une projection perpétuelle de la lumière de la Vie, qui donne la vie à toute la création, afin de vivre ce chaos pour comprendre la raison, la cause du pourquoi et du comment. Quand on vit tout le dépouillement de la création éphémère, il n'y a plus de peur de vivre une fin en soi, ou de renaître, puisque tout est un rêve et qu'on est avant même qu'il ne soit, il y a la réalité ultime, où tout est lumière dans l'Éternel présent, il ne peut y avoir de chaos, de création éphémère, de vie éphémère puisque la vie est lumière éternelle, tout comme il ne peut y avoir de dualité, tout est paix, joie, silence et amour. Cela peut être vu comme un vide absolu, comme un paradis blanc, un Nirvana, une illumination, c'est ce que l'on est de toute éternité, où il n'y a que la lumière. Alors libre à chacun de croire en une fin du monde ou d'un monde, étant témoin, observateur, de ce que l'on est dans la réalité Ultime, rien n'est réel dans cette création éphémère, sa seule raison d'être est d'ouvrir les yeux du cœur à ce que l'on est et ainsi accompagner, accueillir, accepter, respecter et aimer dans un amour absolu ce rêve, cette création éphémère, qui vit constamment le chaos, le changement perpétuel pour que la vérité absolue soit vécue par ceux qui sont prêts à l'entendre et à comprendre ainsi que tout est lumière, paix, joie, silence et amour. Cela a toujours été la Réalité Ultime, que la fin d'un monde ou du monde, n'est que la continuité de ce jeu, du rêve de la création éphémère. Lorsque l'on vit ce dépouillement de tout ce qui est un rêve de la création éphémère, il n'y a que la lumière Éternelle de la Vie en l'Éternel Présent. Toute la création éphémère est consumé par le feu sacré de l'amour absolu, afin que l'Ultime Réalité soit révélée. Par Régis Raphaël Violette

jeudi 19 novembre 2020

Le pouvoir de l'intention, comment l'utiliser à son plein potentiel ?

 

Le pouvoir de l'intention, comment l'utiliser à son plein potentiel ?

Il est bon de savoir que le pouvoir de l'intention est inné, comment l'utiliser ? En sachant ce qui est la réalité ultime de ce qui ne l'est pas. En fait, la réalité ultime est l'éternel présent dans la lumière éternelle de la vie. Que faire quand on veut méditer, quand on veut atteindre le plus grand nombre de personnes possible et ne pas être contraint par le temps. En fait, le temps n'est pas un problème, ni la méditation elle-même, donc être capable d'atteindre le plus grand nombre de personnes possible. Il est certain qu'en restant identifié à ce qui nous sert de vaisseau de lumière, qui sert d'ancre à ce monde, il limite ce que nous voudrions partager, puisque nous accordons de l'importance au temps, à la dimension ou à d'autres plans de conscience. Tant que l'homme s'identifie comme un être humain, il ne peut pas exploiter ce qu'il représente réellement et prendre ainsi conscience de tout son potentiel divin. Le problème lorsqu'on s'identifie à ce vaisseau humain, c'est que l'on reste dépendant des sens pour vivre et ressentir ce que la vie nous offre comme expérience et apprentissage. Une vie qui est éphémère, se privant de tout ce potentiel divin. En fait, l'être humain ne se rend pas compte qu'il est responsable de ce qu'il vit, afin d'en tirer des enseignements de ce qu'il perçoit comme réalité. Quand l'être se dépouille de toute identification, de toute appartenance à ce qui sert d'ancrage à ce monde, à tout ce qui est éphémère. L'être se rend compte qu'il n'est rien de ce monde, de ce qui se manifeste sur le grand écran de l'Éternel Présent, qu'il n'est rien et en même temps tout. En retrouvant sa vraie nature divine, la lumière de la Vie Éternelle, il utilise la pouvoir de l'intention dans un seul but, celui de tout consumer par le feu sacré de l'amour absolu : tout ce qui se manifeste ou non sur le grand écran de l'Éternel Présent. En accompagnant, accueillant, acceptant, respectant et aimant tout de cet amour absolu, toute expérience, tout apprentissage, de l'intelligence absolue de la lumière qui est à la fois en tout et en rien, permettant à tout de recevoir la lumière appropriée. L'être humain souffre pour la simple raison qu'il est identifié à sa forme humaine, à tous ses sens, ce qui fait de lui un réceptacle, puisque tout est son reflet. Il ne se rend pas compte qu'il est lui-même responsable de son mal-être, de ce qu'il cherche à acquérir, à devenir, sans se rendre compte qu'il n'est pas ce qu'il croit et pense être, mais l'intelligence absolue de la lumière de la Vie, qui fait l'expérience de ce qui est vécu par ce qu'il croit être, dans cette forme humaine. En assumant ce que nous sommes de toute éternité, nous utilisons tout notre potentiel divin, tout en respectant tout en même temps, tout apprentissage, toute expérience, puisque tout reçoit la lumière appropriée pour en tirer des enseignements. On ne peut accélérer la compréhension, car celui qui a besoin de vivre des expériences, sans lesquelles il ne peut comprendre sa véritable nature divine, lorsque l'élève est prêt le maître de l'intelligence absolue de la lumière agit pour apporter ainsi plus de clarté, de transparence jusqu'à l'effacement total de toute identification avec tout ce qui est éphémère, de toute manifestation sur le grand écran de l'Éternel présent. C'est ainsi que l'on utilise la puissance de l'intention, que l'on est dans l'accompagnement, que l'on utilise le vaisseau humain de la lumière pour révéler le réel de ce qui ne l'est pas, en consumant tout par le feu sacré de l'Amour. Par Régis Raphaël Violette

samedi 14 novembre 2020

On est tous riches à moins d'en être inconscient.

 

On est tous riches à moins d'en être inconscient.

🌞✨💖🙏 L'être le plus riche est celui qui n'a qu'un seul bien, que même un voleur expérimenté ne peut voler, il est accessible à ce monde, mais pour y avoir accès, il n'y a qu'un seul moyen, où tout n'est que projection. Pourtant, cet être ne se vante pas d'avoir cette richesse, et pourtant il utilise cette richesse pour accompagner, accueillir, accepter, respecter et aimer tout. Il sait qu'il ne manquera de rien puisque cette richesse a réponse à tout. Pourtant, cet être partage cette richesse avec tous, même avec ceux qui sont identifiés à d'autres richesses, en plus de les aider, il leur dit où chercher. Mais la grande majorité n'entend pas, ils sont convaincus que la plus grande richesse est celle qui leur permet de tout acheter et ainsi d'accumuler une grande fortune pour leurs héritiers, ainsi pour assouvir leurs moindres désirs, Ils ne comprennent pas qu'en faisant cela, ils sont plus pauvres que celui qui n'a pas de biens, mais qui est le plus riche puisque sa richesse est inaltérable, traverse le temps, l'espace, les dimensions et les autres plans de conscience. Et pourtant, cette richesse est accessible à ceux qui sont prêts à y boire, puisque la source de cette richesse est éternelle. Ils n'ont pas besoin de la chercher à l'extérieur, ni de dépenser des sommes colossales pour l'obtenir. Et pourtant, la grande majorité des gens font la sourde oreille, cherchant le plaisir éphémère d'accumuler le plus de biens, le plus d'argent afin d'être reconnus et de faire partie de l'élite, de ceux qui règnent sur ce monde. Ils ne se rendent pas compte que le règne est de courte durée, laissant à leurs héritiers une richesse éphémère, qui au lieu de les rendre heureux, les rend méfiants, créant une psychose à propos de l'argent, la peur de ne plus en avoir, de ne jamais en avoir assez. Si vous êtes de ceux qui sont obsédés par la richesse matérielle, vous êtes en fait les plus pauvres de ce monde éphémère, car il n'y a pas de véritable amour, car la véritable richesse est l'amour, l'amour qui ne juge ni ne condamne, qui accompagne, accueille, accepte, respecte et aime tout avec un amour absolu, révélant la source de cette richesse, qui est dans le cœur de chacun, en tout, car cette richesse est la lumière de la Vie Éternelle en l'Éternel Présent. L'intelligence absolue de la lumière a réponse à tout pour apporter la lumière à tout ce qui est. La forme humaine n'est qu'un réceptacle pour partager cet amour divin, pour révéler sa présence dans tout ce qui est, puisque tout est sa projection, tout est sa lumière, mais l'homme s'est détourné par la richesse éphémère, qui n'a aucune valeur, qui fait souffrir tous ceux qui possèdent cette richesse éphémère. Nous ne sommes pas de ce monde, ni d'aucun monde, pour la simple raison que cette richesse n'est rien d'autre que nous-mêmes, puisque nous sommes tous la lumière de la Vie Éternelle et que ce qui sert de réceptacle n'est qu'un récipient, un véhicule éphémère dans lequel nous émanons cette richesse d'amour absolu, ne faisant qu'un avec tout, baignant dans cette lumière, sachant que nous sommes est une source inaltérable, libre de toute identification éphémère. Ce rêve de la création est la richesse de la lumière de la Vie, la manifestation de cet amour absolu, c'est en agissant avec un amour absolu que l'on reconnaît la vraie richesse, que l'on reconnaît ce qui est réel de ce qui ne l'est pas, pour ainsi la partager à tout ce qui est, éphémère ou pas. Par Régis Raphaël Violette

jeudi 12 novembre 2020

Certains disent que l'humanité est endormie, c'est une utopie de croire en cela.

 

Certains disent que l'humanité est endormie, c'est une utopie de croire en cela.

QU'ON SE LE DISE, TOUT EST LUMIÈRE 🌞💖✨🙏 Certains disent que l'humanité est endormie, c'est une utopie de croire en cela. Rien n'est endormi, puisque tout ce qui est, contribue d'une façon ou d'une autre, à tout révéler et cela quelle qu'en soit l'expérience, l'apprentissage, de tout ce qui se vit en le rêve de la création éphémère. On peut croire qu'en cet instant que l'on vit une réalité différente de ce qui s'est passé dans d'autres temps, mais cela est complètement faux, avant même que cela puisse se produire toutes ces réalités, tout dans le temps représente qu'un rêve, où le temps n'existe pas, tout est déjà accompli, puisque l'on est la lumière de la Vie Éternelle. Le rêve éphémère, représente un tout-en-un, tout est lié, que se soit le temps, l'espace, les dimensions ou autres plans de conscience, cela représente la même intelligence absolue de la lumière. Ce que la grande majorité croit vivre, n'est qu'un temps illusoire du rêve, il n'y a ni passé, ni présent, ni futur, tout n'est que projection de la lumière. Tant qu'on croit vivre dans ce qu'on considère comme étant la réalité, cela nous garde dans ce temps illusoire. Qu'importe ce qui a été vécu dans un temps où l'homme n'était pas encore le fruit de l'intelligence absolue de la lumière, cela est le même temps qui se passe en cet instant, comme il en est pour le futur, il est dans le même temps, l'Éternel Présent. La grande majorité des êtres humains vivent en parfait accord, puisqu'ils suivent selon le plan divin de l'intelligence absolue de la lumière de la vie. On peut constater qu'il y a de tout, tout est un moteur d'évolution à la lumière de la Vie, qui dans le rêve a tout expérimenté et en tirant des enseignements sur tous les apprentissages. Pourquoi cette vérité absolue est révélée? C'est que l'humanité est entrain de vivre ce qu'il y a de plus grand, faire la différence entre ce qui est éphémère de ce qui ne l'est pas. En vivant cette vérité absolue, en faisant l'expérience du dépouillement total de tout, en faisant face à l'inconnu, au vide absolu, au paradis blanc, à la source originelle, à ce qui est réel et qui ne peut être altéré, qui ne connaît ni de fin ni de commencement. Depuis que l'homme a fait son apparition en ce monde, il a cherché en vain son origine, ce qu'il est, cherchant en son esprit, son âme et conscience, et à travers tous ses corps subtils, mais sans toucher ce qui ne peut être altéré, ce qui est l'ultime réalité, ce qui est le Nirvana, la paix suprême. Combien d'êtres humains ont essayé et essayent encore d'atteindre l'illumination, à vouloir se dépasser, à atteindre des hautes sphères de lumière, mais très peu ont réussi cet exploit. En fait, il n'y a rien à atteindre, il n'y a rien à chercher, puisque chaque vie a son propre rôle à jouer, qu'il en soit conscient ou pas, tout est prédestiné à accomplir ce plan divin, telle que des pièces d'un grand puzzle ou chaque pièce est destinée à remplir une case. Parfois on se demande pourquoi certains sont nés comme ceci, comme cela, ayant des attributs des dons différents. Tout est unique, il n'y a rien qui est pareil, puisque tout est amené à remplir un rôle unique et que nul ne peut accomplir. Cela fait partie du grand travail de l'intelligence absolue de la lumière de la Vie. Pourquoi est-ce que l'humanité entière ou presque se trouve être confrontée à un virus, et à toutes autres épreuves? C'est que cela doit être vécu par tous, certains sont plus éprouvés que d'autres, en réagissant non pas d'une manière qui n'est pas compréhensible pour plusieurs mais selon un plan bien précis, comme il en est pour tous les êtres humains, et toute manifestation de la vie. Ayant vécu ce dépouillement total de toute identification à tout ce qui est éphémère, ayant passé le test d'être invité à la table des grands, à l'ego spirituel, à ce qu'il y a de plus ténébreux, ayant fait face au vide absolu et autres. Cela m'a fait vivre et comprendre ce que nous sommes de toute éternité. Cela ne m'a pas juste changé le regard que j'avais sur ce monde et sur tout ce qui est, cela m'a transformé, m'a libéré, m'a consumé par le feu sacré de l'amour absolu, l'ancien n'est plus, place à l'intelligence absolue de la lumière se servant de ce vaisseau, de ce véhicule humain pour révéler ce qui est éphémère de ce qui ne l'est pas. Il n'y a rien à juger en ce monde et cela quelle qu'en soit la réalité, dimension ou autre, tout sert un plan parfait et divin. Il n'y a pas de bons où de mauvais rôles, quelle que soit la manifestation de la lumière de la Vie, tout est juste, tout a sa raison d'être, sans quoi il ne peut y avoir d'éveil, rien ne pourrait être révélé. Quelle que soit la raison de notre incompréhension, de notre colère, de toute perturbation intérieure et extérieure, c'est que cela fait partie de ce qu'on doit vivre en tant qu'expérience et apprentissage, car quelle que soit l'action que l'on pose, tout a sa raison d'être, sans quoi rien ne pourrait changer. La plupart du temps, c'est la vie qui pousse à faire des choix, pas toujours celui que l'on aimerait vivre, c'est qu'il n'y a pas d'autres possibilités. Lorsque l'on voit que rien n'aboutit, c'est qu'il y a autre chose qui se place pour que cela soit vécu. Il ne faut pas croire que lorsque l'on vit l'éveil, qu'on vit ce dépouillement total que l'on est privilégié, on fait face au même monde, à la même humanité avec ces hauts et ces bas. On est témoin, observateur, ce qui change, c'est le regard, qui n'est plus un regard accusateur, mais un regard empreint d'amour absolu, qui au lieu de juger, de condamner, de critiquer, de blasphémer ou autres, émane ce qu'il y a de plus grand, qui invoque ce que l'on est de toute éternité, libre de tous voiles, de toutes croyances, de toutes identifications à ce qui est éphémère à ce qui ne l'est pas, c'est reconnaître le travail de l'intelligence de la lumière de la vie, le tout-en-un, à faire émerger cette lumière en tout ce qui est éphémère, en le consumant, en l'accompagnant, en l'acceptant, en le respectant, en l'aimant de cet amour absolu, puisqu'il y a reconnaissance en tout, ce que l'on est, en la lumière de la Vie Éternelle en l'Éternel Présent. Il n'y a pas un qui est plus grand que l'autre, qu'importe la grandeur de cet être, de cette âme et esprit, il n'y a que la lumière de la Vie et tout en est sa manifestation en le rêve de la création éphémère. Pour le comprendre, il a fallu que je passe tous les tests, pour ne pas tomber dans le piège de l'Ego et de se croire supérieur, tout en faisant face à mes peurs, à cette noirceur, ainsi à ce vide absolu, où il n'y a personne, que soi, sans forme, sans espace, sans temps, ni dimension, le vide total dénué de tout. Là où tout m'a été révélé par l'intelligence absolue de la lumière de la Vie Éternelle, ce que l'on est, puisqu'il n'y a pas d'autre réalité. La seule qui est réel est ce que l'on est en l'ultime réalité où tout est lumière, paix, joie, silence baignant dans l'essence éternelle qu'on est en le feu sacré de l'Amour absolu. Il m'est impossible de croire à autre chose, lorsque l'on vit cet embrasement du feu sacré de l'amour absolu par notre véritable nature divine, où tout est lumière, reconnaissant en tout ce qui est éphémère le travail de l'intelligence absolue de la lumière, où tout contribue à rassembler dans un même puzzle cette vérité absolue, révélant ce qui est éphémère de ce qui ne l'est pas. L'amour absolu qui se manifeste à travers ce qui me sert de vaisseau de lumière, il en est de même pour tous, tout en partageant cette vérité avec ma femme Sandra, qui l'a expérimenté, tout en le vivant. On peut que s'émerveiller de cette reconnaissance en ce que l'on est, et voir l’œuvre de l'intelligence absolue de la lumière de la Vie dans tout ce qui est éphémère, dans le rêve de la création, Il ne peut y avoir de plus grande paix, de plus grande joie, de plus grand amour, puisque tout est aimé d'un même amour. Il me fait plaisir de partager cette vérité absolue en tout et chacun, puisque l'on est tous la même intelligence absolue de la lumière de la Vie Éternelle, où tout a sa raison d'être, où tout est juste et à sa place, qui révèle ce qu'il y a de plus grand en chacun, ce que l'on est avant toute création éphémère. Étant tous la lumière de la Vie Éternelle en l'Éternel Présent consumant tout par le feu sacré de l'Amour Absolu, éphémère ou pas. Tout est lumière. Qu'importe qui que l'on soit en le rêve de la création, ne pas se fier aux apparences car au-delà des voiles, il n'y a que la lumière de la Vie Éternelle, ce que l'on est de toute éternité. Par Régis Raphaël Violette