mardi 18 février 2020

Ce monde me rappelle un œuf fécondé qui attend que le poussin mûr puisse sortir de sa coquille, de cet enfermement pour naître à la lumière.

Ce monde me rappelle un œuf fécondé qui attend de naître.

Sans vouloir juger personne en tant qu'être humain, qui ne se demande pas comment sortir de l'enfermement dont chacun en est le créateur. Que représente la coquille dans laquelle l'être humain est enfermé ? En fait, ce sont toutes les pensées résultant d'une croyance, d'une identification quelconque, d'une émotion ou d'un sentiment, tout ce qui fait qu'un être humain reste identifié à son esprit, se trouvant ainsi piégé dans son propre monde illusoire. En fait, tant que l'on ne réalise pas que ce monde, tout ce qui est quantique ou linéaire, n'est qu'illusion. Tout ce qui se trouve être distinct, séparé est notre propre création illusoire, nous croyons que nous sommes séparés des autres parce que nous croyons que nous vivons une vie séparée, tout en vivant avec d'autres humains et d'autres formes qui abritent la vie. Nous pouvons révéler que tout est un, que tout est la même présence, tant que les croyances restent dans la conscience de chacun, cela ne fait qu'alimenter l'appartenance à ce monde où chacun croit vivre séparément des autres. Restant identifié au personnage conditionné par ses propres pensées, continuant ainsi à créer cet enfermement dans lequel il joue avec lui-même tous les scénarios, répéter le même schéma, croire qu'il évolue puisque rien n'est stable. L'être humain restant identifié à ce qu'il croit et pense être, oubliant qu'il est autre chose, qui n'a rien à voir avec cet enfermement. Tout ce qui se passe du point de vue quantique peut sembler paradoxal, mais tout n'est que l'enfermement dans lequel celui qui n'en a pas conscience se retrouve piégé. Comme un poussin qui se retrouve confiné dans sa propre coquille, jusqu'à ce qu'il soit prêt, jusqu'à ce qu'il atteigne la maturité pour en sortir. Commencez-vous à comprendre le pourquoi et le comment de ce monde, de tout ce qui se passe d'un point de vue quantique ou linéaire ? Ne cherchons pas d'autres personnes, d'autres formes de vie, il n'y a que la même présence, interprétant tout, orchestrant tout, tout ce qui est, se trouve être notre propre création illusoire. Peu importe ce que nous ressentons comme émotion, sentiment, peur, colère, joie, bonheur et amour pour nous-mêmes ou pour les autres, il n'y a que soi, tout le reste se trouve être aussi soi, la même présence qui crée cet enfermement, cette illusion quantique et linéaire parce que c'est toujours la même présence piégée. Vivre l'éveil, c'est pas de vivre un demi éveil en sachant que tout est un, que tout est la même présence si on ne change rien à nos propres pensées car cela reste toujours un enfermement. Comment ferons-nous le jour où il n'y aura plus d'enfermement, plus de temps, où tous les voiles seront levés ? Comme un poussin qui n'est pas encore prêt à sortir de sa coquille et qui se retrouve sans coquille, comment réagira-t-il ? Se retrouver dans la lumière, cette lumière, sans temps, sans matière, sans forme, sans identification avec quoi ou qui que ce soit. Que la lumière, plus de conscience, que la paix, le silence, la lumière de l'amour. Pour certains ce sera un choc, un réveil brutal et pour d'autres cela se vivra tout en douceur. Ce que nous savons du monde actuel, du monde quantique et linéaire, ou d'autres plans de conscience, d'autres univers, tout va disparaître, il n'y aura plus rien, seulement la lumière, plus de confinement. Comment allez-vous vivre ce détachement, cette libération, ce passage à ce qui est stable, éternel, où le temps n'est qu'une illusion, confrontant le personnage et sa création illusoire. Voilà l'importance de se préparer, c'est pourquoi il est important de se dissocier du personnage, de l'accompagner simplement pour vivre cette transition, pour sortir de cet enfermement, puisque nous ne sommes pas le personnage, cette forme humaine, ce n'est qu'une projection de ce confinement. C'est en acceptant, en accueillant et en aimant tout avec le même amour que tout se fera en douceur. Comment le faire ? C'est par l'amour absolu que nous nous libérons de l'enfermement, en réalisant que tout est illusion, que tout est notre propre projection quantique et linéaire. Certains ne pourront pas comprendre pour la simple raison qu'ils sont identifiés à cet enfermement, que pour eux c'est la réalité qu'il n'y a rien d'autre. Cela n'aura aucune conséquence sur l'essence éternelle qui vit l'expérience à travers ces êtres, lorsque les voiles seront tous levés, tous dissous, seule la lumière restera libre de tout confinement. Alors ceux qui sont prêts à sortir de cet enfermement, ils le font déjà par l'expérience dans l'amour absolu pour la simple raison qu'ils ne font plus partie de ce monde quantique et linéaire, que tout est déjà tout accompli, qu'il n'y a plus d'enfermement, qu'il n'y a plus que l'amour, la paix et la joie, la présence éternelle car ils s'y sont reconnus comme nature divine. Par Régis Raphaël Violette

dimanche 16 février 2020

Ce qui est important, nous l'avons déjà en nous tous. Nous devons juste apprendre à le connaître.

Ce qui est important, nous l'avons déjà en nous tous. Nous devons juste apprendre à le connaître.

Il est normal que ceux qui adhèrent à des croyances s'identifient à des symboles, à des conceptions qui leur rappellent ce qui est pour eux, le sens de leur vie. Alors que celui qui ne donne plus aucune importance aux symboles, quelle que soit la démesure, l'extravagance, la richesse utilisée, il ne donne aucune importance à cela, à tout ce qui enferme, confine l'esprit. Il a compris que la vraie richesse n'est pas de ce monde, ni d'aucun autre, qu'elle n'est pas perceptible aux yeux, que seul celui qui s'est libéré des croyances, de tout enfermement, peut révéler cette unique vérité. Cet être ne parle pas de croyances, n'alimente pas ses pensées avec ces symboles, ces religions ou autres confinements, il parle un langage que chacun peut ressentir. De cet être émerge une paix indescriptible, un amour incommensurable et une joie telle que rien ne peut altérer sa présence. Cet être accompagne tout ce qui apparaît sur l'écran de la vie, acceptant, accueillant et aimant tout avec le même amour. Il ne se nourrit pas des histoires et des croyances des hommes, ni des symboles, ni de leurs pensées. Il aime dire qu'il n'est pas de ce monde, tout en y étant, il est l'amour absolu. Il voit ce que les autres ne peuvent pas voir à cause de leur enfermement. Beaucoup cherchent encore l'origine de tout ce qui est, cette source éternelle, et pourtant il n'y a rien à chercher puisque la source est dans toutes choses, dans tout ce qui est, sans elle, il n'y a rien. Ce qui est drôle, c'est de voir des hommes, vivant de symboles, donner leur vie pour ces richesses illusoires. Rien n'est éternel dans ce monde, le temps a raison sur tout. Une chose que le temps ne peut pas modifier, ni falsifier, ni glorifier, ni idolâtrer, c'est l'amour. Pas un amour qui s'identifie à des croyances, des symboles, des religions ou d'autres confinements, un amour qui est libre de toute dualité, de toute séparation. Un amour aussi grand, qui ne connaît aucune limite, qui accompagne, accueille, accepte et aime tout avec le même amour. Que restera-t-il de vos vestiges du passé, de vos symboles, de vos objets d'adoration ? Rien ne peut rester dans le temps, mais ce qui permet à chacun de vivre et d'apprendre la vie, c'est cette présence, cette source éternelle qui n'est pas assujettie au temps. Ce n'est pas dans la forme, dans la matière, dans la vie que se trouve la vraie richesse, c'est dans son essence, là où se trouve tout l'amour, la paix et la joie. C'est cela ! Je ne suis pas intéressé par les richesses de ce monde, ni par ces symboles, ni par ces croyances où chacun pense détenir la vérité sainte. La vérité est dans son essence, sans elle, il est impossible de révéler sa vérité et seul l'amour absolu ouvre les portes de ce que nous sommes de toute éternité, cette présence éternelle. Libre à chacun de s'identifier aux symboles, de se perdre dans l'enfermement ou de se souvenir qu'il est libre de tout enfermement. Un jour, l'intelligence de la lumière a eu un message clair à me révéler, elle a utilisé la complicité de l'univers, de personnes dont je ne connaissais pas ou peu l'existence. J'ai essayé de déchiffrer ce message, d'apporter mon aide, mon soutien à ces personnes. Ce que je n'ai pas compris au début, c'est qu'il n'y avait rien à faire, la seule chose qu'on me demandait, c'était d'accompagner, d'accueillir, d'accepter et d'aimer tout avec le même amour, on ne me demandait pas d'être un sauveur, de prendre ce monde entier sur mes épaules pour le changer. J'ai compris le message une fois que j'ai utilisé toutes mes ressources, ma force, et c'est à ce moment, avant de tomber dans un puits sans fond, que la lumière s'est révélée. La seule chose que l'intelligence de la lumière me demandait était de retrouver la paix, la joie et l'amour. Et donc il n'y a rien à faire, à idolâtrer, à vénérer, à vouloir changer qui que ce soit ou quoi que ce soit, juste à accompagner, accueillir, accepter et aimer avec le même amour, en laissant la liberté à tout ce qui vient sur l'écran de la vie et en ne faisant pas d'histoires et en la nourrissant pas. Ce qui est important, nous l'avons déjà en chacun de nous. Il suffit d'en être conscient, en la présence éternelle, en cet amour absolu. Par Régis Raphaël Violette Note de l'auteur Il n'y a rien à chercher, rien à faire, rien à changer, tout est en nous, nous sommes ce que nous cherchons, ce que nous voulons être, tout est déjà accompli lorsque nous sommes libérés des croyances, des religions, des symboles ou de tout autre enfermement. C'est par la vie que nous exprimons notre véritable richesse, notre sagesse, notre nature divine, notre amour absolu, notre paie et joie lorsque nous accompagnons, accueillons, acceptons et aimons tout avec le même amour. C'est ainsi que le temps n'a aucune prise, rien ne peut altérer notre seule nature, la source éternelle.

samedi 15 février 2020

Nous nous demandons ce qu'il faut faire pour ce monde, cet univers et pour nous-mêmes.

Nous nous demandons ce qu'il faut faire pour ce monde, cet univers et pour nous-mêmes.

Beaucoup se demandent ce qu'il faut faire pour ce monde, cet univers, pour ces moments quantiques. En fait, comprendre que tout ce que nous faisons de façon inconsciente, ne fait qu'alimenter l'illusion de la dualité et de la séparation. Nous pensons que nous vivons, mais en fait ce que nous vivons n'est qu'une expérience et un apprentissage de la vie. Regardez autour de vous, la vie se préoccupe-t-elle de ce que nous devons faire, elle laisse tous les êtres vivants libres de choisir ce qui convient au moment présent. La question à se poser est de savoir ce que nous devons faire pour nous-mêmes et pour tout ce qui se présente à nous sur le grand écran de la vie ? Donc comment agir lorsque nous laissons temporairement notre corps matériel, lorsque nous vivons une réalité complètement différente, soit par le rêve, la méditation où notre regard est tourné vers un autre plan de conscience. Nous pouvons nous interroger sur ce qui se passe depuis plusieurs millions d'années, sur ce qui arrive à ce monde, à cet univers et à d'autres. On peut affirmer que la vie a évolué, s'adaptant à la réalité du moment présent, il y a eu l'origine de l'homme, on ne peut qu'observer l'évolution de l'homme et le changement climatique et autres. Cependant, tous ces hommes et ces femmes qui ont parcouru cette terre, cet univers, ne sont pas très différents de nous, la différence est d'un point de vue technologique, nous faisons toujours face au temps, à tout ce qui apparaît sur le grand écran de la vie. Devrions-nous suivre l'exemple de ces hommes et de ces femmes qui ont parcouru ce monde, cet univers et d'autres ? Se demandant quoi faire ainsi que pour nous-mêmes. En fait, que cela nous plaise ou non, nous allons tous quitter notre forme humaine, pour la simple raison qu'elle n'est pas éternelle. Alors que faire pour se sentir bien et en même temps ce que nous pouvons apporter à ce monde. L'homme a laissé son empreinte sur son passage par la parole écrite, par les générations successives ou par d'autres sources d'information. L'important n'est pas ce que nous laisserons en héritage, mais ce que nous ferons de ce temps qui nous est compté, sachant que nous ne sommes pas ce corps. Nous pouvons suivre l'exemple de nos ancêtres, en étant simplement de bons citoyens, en passant notre vie à travailler, en nous construisant une vie à l'image de nos croyances, de nos pensées et peurs. On peut penser avoir une bonne retraite, ainsi avoir le pouvoir de voyager, pensant que c'est cela vivre, de vivre sa vie. N'est-il pas insensé de penser que nous devons travailler, que nous devons construire notre vie pour pouvoir la vivre, alors que nous sommes la manifestation de la vie ? C'est complètement insensé qu'il faut tout faire pour vivre, alors que nous sommes la vie. Ce monde a-t-il vraiment changé ? Quand un homme ou une femme, confrontés au même problème de vie, fait tout pour se loger, se nourrir, se vêtir, tout en faisant face aux ragots, aux croyances, ainsi à leurs propres pensées et à celles de leurs voisins, essayant d'exister, essayant de construire une vie sans soucis. La vie est faite pour être vécue, pour être expérimentée, pour apprendre de la vie, c'est être conscient de notre nature divine, c'est pouvoir percevoir qu'à travers toute cette manifestation de la vie, notre essence éternelle, voir sa magnificence, son intelligence, son ingéniosité à s'adapter dans tous les environnements hostiles ou non. Dans notre fort intérieur, nous savons tous que la vie, l'essence même de la vie, que tout vient de la même source originelle, Dieu ou d'autres noms qui définissent le tout en un. Que nous en sommes la provenance, la présence en ce monde, univers et autres dimensions. Sommes-nous obligés de faire comme ceux qui ont foulé ce monde, d'être dans les croyances, dans les peurs, dans les conditionnements pour vivre notre vie. L'homme a fait un saut gigantesque depuis l'apparition des grands maîtres qui ont marqué ce monde par leur présence, leur enseignement, pour voir qu'il y a autre chose, autre que les croyances, autre que les pensées, autre que ce qui permet à la vie d'être. La vérité une commence à faire son chemin dans la conscience de chacun pour savoir que nous ne sommes pas ce corps, ni les expériences, ni l'apprentissage, mais cette présence éternelle qui se manifeste dans le temps pour que nous puissions apprendre à vivre, à manifester notre vraie nature divine. Et de plus en plus, nous sommes nombreux à tout accueillir, à tout accepter, à tout aimer, en accompagnant ce monde, cet univers, tout ce qui est, en suivant notre guidance intérieure, libre de toute dualité et de toute séparation. Sachant que l'intelligence de la lumière a déjà tout orchestré pour que nous sortions des sentiers battus pour vivre simplement la vie, sans avoir besoin de la mériter, de la construire, de se bâtir une vie, puisque nous sommes déjà la vie en présence qui aime tout avec le même amour. Savoir que tout est une illusion, que tout est un rêve, que ce que nous vivons n'est qu'une expérience afin d'apprendre à travers le temps ce que nous sommes de toute éternité. N'est-ce pas là notre propre rôle, destiné à vivre en tant que présence éternelle, Dieu qui se reconnaît en toute chose sa propre création illusoire. Pourquoi illusoire ? Pour la simple raison que rien n'est stable dans le temps, tout change, comme c'est le cas pour cette terre, l'univers et les autres plans de conscience. Ce qui change pas c'est ce que nous sommes en tant que présence éternelle, Dieu. Osons changer les consciences des êtres humains, qui croient qu'ils doivent travailler pour gagner leur vie, pour pouvoir construire un monde meilleur, une vie meilleure. Il n'y a pas de vie meilleure que celle que nous vivons en ce moment, pour être conscient que tout est un, que tout est lié, que tout est la manifestation de la même présence éternelle, qui n'est pas soumise au temps, ni à rien, libre de toute illusion, libre du temps et des dimensions. Reprenons notre pouvoir de création en accompagnant ce qui nous sert de véhicule pour faire l'expérience de la vie, en respectant toute vie, en acceptant, en accueillant et en aimant tout avec le même amour, tout ce qui apparaît sur le grand écran de la vie. Afin d'exprimer et de révéler à tout ce qui est, ce qui nous unit tous en un seul, l'amour absolu. C'est la seule chose à faire pour soi-même et pour ce monde, cet univers et les autres. Quand je vois ce monde, cet univers et d'autres dimensions, je vois la présence éternelle dans toute cette diversité infinie, là où il n'y a ni commencement ni fin. Nous révélant ce qu'il y a de plus divin en nous, cet amour absolu, notre nature divine, l'amour qui nous unit tous en un. Il n'y a rien à faire que d'être la présence de l'amour absolu qui aime tout d'un même amour. Par Régis Raphaël Violette Note de l'auteur Chacun est libre de faire l'expérience de ce qu'il croit et pense être, la question étant de savoir si c'est ce que nous voulons vivre comme une présence éternelle.





vendredi 14 février 2020

Accompagnons, acceptons, accueillons et aimons tout avec le même amour.

Accompagnons, acceptons, accueillons et aimons tout avec le même amour.

Lorsque nous réalisons que tout est notre reflet, nous nous rendons compte que rien n'existe. C'est ainsi que nous sommes à l'origine de toute cette manifestation, de la projection de cet enfermement. Nous croyons que la réalité est quantique et non linéaire, mais la vérité est tout autre. Quand nous réalisons qu'il n'y a ni début ni fin, qu'il n'y a que l'amour absolu, que la lumière. Peu importe où nous regardons, c'est toujours un aspect de notre propre regard. Nous croyons que nous sommes une personne évoluant dans un corps, c'est une grande erreur de perception, c'est le contraire car tout ce qui est n'est que la projection de notre propre moi. Le tout manifesté par notre propre émanation. Certains diront que c'est impossible, ils ne peuvent pas le comprendre pour la simple raison que ces êtres ne regardent que leur propre présence, oubliant que tout ce qui est présenté du point de vue quantique, n'est rien d'autre que leurs émanations, illusoire parce que tout change, rien n'est stable, seulement ce que nous sommes de toute éternité. Suis-je plus élevé que la vibration de ceux qui n'ont pas encore cette connaissance ? Peu importe qui nous sommes, cela ne change rien, puisque nous sommes tous le même émetteur, la même source originelle. Il ne peut y avoir de plus petit ou de plus grand, de plus haut ou de plus bas comme vibration ou autre, car tout est un. Libre de toute manifestation, de toute projection, qui ne peut être déstabilisée, désorientée, déplacée, rien ne peut altérer ce qui est de toute éternité, qui n'a ni commencement ni fin. Et c'est par l'amour absolu que nous pouvons nous libérer de toute projection, de toute manifestation, qui ne sont qu'illusion, qui ne sont que le reflet de ce que nous croyons être et pensons être. Comme une présence, qui se trouve confinée dans un corps de matière, oubliant que tout n'est que le reflet de cet enfermement. Lorsque nous croyons que tout est unique, qu'il y a toute cette diversité qui se manifeste du point de vue quantique, nous oublions que tout est un. En réalité, tout n'est que le reflet d'un même diamant, l'unique. Plus nous prenons conscience qu'en fait chaque personne est ce diamant et que selon les croyances de chacun, se trouvant confronté à sa propre création illusoire, vivant soit l'illusion de la dualité et de la séparation, soit l'enfermement ou l'unité en toutes choses. Être un dans cet amour absolu, libre de tout enfermement. Que ce message soit compris ou non, peu importe, l'être humain croit qu'il évolue dans la forme, mais oublie qu'il est ce diamant où tout ce qui se manifeste sur le grand écran de la vie, n'est que le reflet de ce qu'il croit et pense être et ce au-delà de la forme manifestée. Alors que celui qui sait, ne se laisse plus déstabiliser, sait que tout est illusion et que c'est par un amour absolu qu'il a pu voir au-delà des apparences, au-delà de l'instabilité ce qui est stable de toute éternité et n'est pas soumis au temps quantique ou linéaire. Beaucoup se libèrent de leur enfermement pour accompagner, accueillir, accepter et aimer tout avec le même amour, sachant que tout est illusion. Seul l'amour absolu traverse, transcende, brûle tout confinement, rêve, manifestation, projection, instabilité, aimant tout avec son amour incommensurable et éternel. Comme un diamant qui illumine tout avec son amour absolu. C'est par l'intelligence de la lumière qui nous révèle la vérité unique. Accompagnons, acceptons, accueillons et aimons tout avec le même amour, ce qui se présente comme la réalité illusoire, peu importe où nous regardons, tout est le reflet de nos expériences et de l'apprentissage qui se fait d'un point de vue quantique. Nous ne sommes pas ce qui est, mais ce diamant éternel, cette présence qui se révèle à travers l'amour absolu, consumant toute illusion d'enfermement, d'instabilité. Par Régis Raphaël Violette

mardi 11 février 2020

Comment pouvons-nous décrire avec des mots qui nous sommes de toute éternité et qui nous ne sommes pas ?

Comment pouvons-nous décrire avec des mots qui nous sommes de toute éternité et qui nous sommes pas ?

Il est amusant de mettre des mots sur un message pour lui donner vie, alors que ce ne sont que des mots. Un miracle, comment le décrire autrement, que les mots prennent vie quand on les lit. Qu'est-ce qui se passe ? Les mots prennent forme, se conceptualisent, deviennent des pensées, deviennent une aventure, une expérience, un apprentissage, marquant le moment présent. Les mots ont ce pouvoir de nous transporter, de nous faire voyager, de nous révéler un contenu qui a des conséquences sur ce que nous pensons et croyons être. Celui qui s'identifie à la forme humaine n'est pas différent d'un message qui contient des mots, et pourtant il n'est pas la forme, ni son contenu, mais qui est-il ? Ce monde, cet univers, cette galaxie où toutes les autres créations, les dimensions sont comme une lettre blanche où sont déposés des mots, des formes avec des contenus, qui prennent vie. Quel que soit le contenu de ces formes, le pourquoi et le comment, tout prend vie, tout se passe dans le temps, dans cet ici et maintenant. Si nous ne prenons pas le temps, rien ne peut être vécu. Quoi que nous pensions, tout est lié, ce n'est que par miracle que tout prend vie. Peut-on dire que la mort existe ? En un sens, la mort ne met fin qu'au message, à la forme, mais pas à son auteur, continuant à se manifester dans le temps, évoluant vers une autre forme. L'être humain est une forme, ce n'est qu'un message avec un contenu, est-il éternel ? La forme ne l'est pas, le contenu de son message est transmis pour prendre vie sous d'autres formes. Peu importe ce qui se manifeste sur le grand écran de la vie, comme sur une lettre, tout vient du même auteur. Un auteur qui n'a pas de forme, qui n'est pas soumis au temps, qui se manifeste à travers les mots d'une lettre, qui fait en sorte que le miracle de la vie se produise dans le temps, dans toutes les dimensions. Pour l'auteur, le temps n'existe pas, comme pour la vie et la mort, il n'y a pas de pensée, pas de forme. Alors que sommes-nous ? Nous ne sommes pas la forme humaine, ni la conscience, ni l'expérience, ni l'apprentissage, ni le temps, ni l'espace, ni la dimension, ni la vie, c'est ce que nous ne sommes pas, mais en même temps nous sommes la projection de tout ce qui est dans le temps, mais en même temps tout n'est qu'illusion. De la même façon que tout ce qui apparaît sur le grand écran de la vie, se trouve être le message du moment mais en même temps n'est qu'illusion, tout prend vie parce que l'auteur de ce que nous sommes donne la vie en temps linéaire et quantique. Sommes-nous ce corps de matière soumis au temps linéaire et quantique où tout est la manifestation d'un même auteur ? En réalité, rien n'existe vraiment, que ce soit la vie ou la mort, il n'y a que cette présence éternelle qui est l'origine de tout, n'ayant ni début ni fin. On peut croire à l'infinie diversité, mais cela reste l'illusion du temps, sans temps rien n'existe. Nous sommes préoccupés par le temps, par la peur de ne plus être, la peur de la mort, de l'inconnu, nous avons besoin d'être identifiés pour nous projeter, pour avancer pour la simple raison que nous croyons être, nous avons besoin de la forme pour transmettre. Pourquoi l'humanité transmet cette peur de ne plus être. C'est qu'il a oublié que nous sommes la présence éternelle et seul l'amour absolu nous révèle notre vraie nature divine, nous libérant de la forme et de la pensée. Connaissant notre vraie nature divine, étant l'auteur, nous accompagnons, accueillons, acceptons et aimons tout avec le même amour car nous savons que la seule chose qui existe est ce que nous sommes de toute éternité, cette présence éternelle, l'intelligence de la lumière qui se révèle à travers le temps. Lorsque l'être s'identifie à ce qu'il est dans le temps, il n'est que l'ombre de sa lumière, oubliant que tout est illusion, qu'il n'y a que la lumière de l'amour absolu. C'est en trouvant la paix que tout se révèle. Il ne peut y avoir de paix s'il n'y a pas de véritable amour. Lorsque nous écrivons un message, nous lui donnons vie par les mots. Quand nous lisons un message, il prend forme, il prend vie en nous, c'est la même chose quand nous donnons vie à tout sur le grand écran de la vie, il devient un. Mais sommes-nous ce qui apparaît sur le grand écran de la vie et en même temps ce qui en prend connaissance ? Non, nous ne sommes rien de tout cela, par contre nous sommes l'auteur de ce que nous voulons vivre et apprendre pour la simple raison que nous faisons vivre le temps pour pouvoir le vivre, l'approfondir. Quel est le but de tout cela, celui de nous révéler à travers le temps, à travers les rêves, quelle que soit l'expérience, l'apprentissage et les pensées, tout cela en une seule chose : notre vraie nature divine dans l'amour absolu grâce à l'intelligence de la lumière. Par Régis Raphaël Violette

lundi 10 février 2020

To reveal the greatest illusion is to be reborn free of all illusion of duality and separation.

To reveal the greatest illusion is to be reborn free of all illusion of duality and separation.

Any being who acts inappropriately with life only feeds the illusion of duality and separation. In fact, as long as we believe that we are a consciousness evolving in human form, we are somehow the creator of our own blindness. That of not seeing what is at the origin of all that is. The being believes that he is accountable to no one, that he is free to act as he wants, not realizing that he is solely responsible for what he experiences as the illusory reality. How many people do not give any importance to what is not part of their reality? The vast majority of human beings or others identify themselves as consciences, souls evolving in human form, forgetting their true divine nature to the detriment of what they believe and think they are. It is true that too much blind light, that it is almost impossible to remain in the light. Not all are led to be in this light, the important thing is not the number who realize that the greatest illusion is to exist as consciousness, manifestation of life. The funny thing about all this is that everything is illusion, what is real does not know the illusion of duality or separation, it is all in one. The purpose of this message is not to judge the behaviour of anyone or anything, or even life, it is to realize that what is lived as experience and learning in linear or quantum time, is not reality, it is only the reflection of this confinement, of the dream in which everything is illusion. When we realize that everything is one, that in fact what we believe and think is reality has nothing to do with our true divine nature. Some will tell you their truths, their knowledge, based on their beliefs, experiences and learning, but will continue to consider themselves different from those who do not adhere to their truths. Concerning this message, there is no truth that holds, that comes from consciousness or from other origins. The revelation of this message is precisely to say that there is nothing to judge, nothing to condemn, nothing to follow as a teaching, the only thing to do is to accompany, welcome, accept and love everything with the same love without giving any importance to what presents itself as an illusory reality. Nothing is separated from the original source, nothing is excluded, there can be no duality, no confrontation, no different consciousness, there is only the one light, free of all dimensions, of creations, universes, worlds, manifestations of life subject to linear and quantum time. Some will tell you that you must free yourself from your karma, others will tell you that you must raise your vibration, still others will tell you to follow such and such a teaching or to adhere to such and such a belief or such and such a religion or to follow such and such a line of thought. As long as you believe that you must change something or someone, you are in change, in instability. Do not forget that everything that is subject to time is only an eternal change, which is unstable. As long as you believe that you are a person, a consciousness of wanting to do things, of wanting to make changes, of wanting to change this world or anything, you are condemned to live in instability as long as that remains your truth. There is no truth that holds except that everything is an illusion, that the only thing to do is to recognize that everything is an illusory dream, a dream of the same dreamer. Let us not think that there are many dreamers for the simple reason that there is only one. Whether we like it or not, everything is connected, everything is one, what we think, what we do as a dreamer in our own dream, locked up, is to do it to ourselves. No matter how we look at everything that is linear and quantum, everything is connected, everything is one, everything comes from itself. Some will tell you that this is impossible, that we cannot be unified with all that is and be one. It would be difficult to admit for these beings that all our thoughts, all our experiences, all our learning, all the emotions, all the feelings, all the sufferings, everything that has been good or not, everything is lived by itself or by all this infinite diversity. They cannot conceive that this has created an illusion of duality and separation, because we have not been able to see the unity in everything, that everything that is, happens to be the consequence of our blindness, of our confinement. True unified reality is not subject to linear or quantum time, it passes, transcends and consumes everything by the sacred fire of love for the simple reason that there is only the light of love, that there is no illusion of duality and separation, only for those who believe in it. I realize that I have never been a person, never been a conscience, a soul and a spirit, what I am can only be expressed through absolute love, which accepts, welcomes, accompanies and loves everything with the same love, putting an end to all illusions of duality and separation. There is nothing to judge, nothing to reject, nothing to blame, nothing to say about anyone or anything; to act against it is to deny its true divine nature, unity in all things. I do not ask you to believe me, each one is free to live what he wants to believe as reality, for my part there has never been duality nor separation, only the intelligence of the light that reveals itself to he who wants to free himself from all confinement, to come out of the dream to be only the light of absolute love. There can be no greater peace than to live this awakening. It allows us to no longer judge, to no longer condemn anything, because to do so is to forget that everything is one, that everything is linked. For everything that is in the dream, in linear and quantum time, is only the result of our confinement, of our blindness not to recognize the unity in all things. When we know that we are no one, neither a conscience nor anything else, that everything is a dream, that the only thing to do is to welcome everything, to accept everything, to accompany everything and to love everything with the same love, because only absolute love frees us from any illusion of duality and separation. To be reborn to one's true divine nature is to become one with everything in the light of love, without giving any importance to what is manifested in the dream, for there is only the eternal presence of love, the one life from all eternity. By Régis Raphaël Violette

dimanche 9 février 2020

Révéler la plus grande illusion, c'est renaître libre de toute illusion de dualité et de séparation.

Révéler la plus grande illusion, c'est renaître libre de toute illusion de dualité et de séparation.

Tout être qui agit de façon inappropriée avec la vie ne fait qu'alimenter l'illusion de la dualité et de la séparation. En fait, tant que nous croyons que nous sommes une conscience évoluant sous forme humaine, nous sommes en quelque sorte le créateur de notre propre cécité. Celle de ne pas voir ce qui est à l'origine de tout ce qui est. L'être croit qu'il n'a de comptes à rendre à personne, qu'il est libre d'agir comme il veut, ne réalisant pas qu'il est seul responsable de ce qu'il vit comme la réalité illusoire. Combien de personnes n'accordent aucune importance à ce qui ne fait pas partie de leur réalité ? La grande majorité des êtres humains ou autres s'identifient comme des consciences, des âmes évoluant sous forme humaine, oubliant leur vraie nature divine au détriment de ce qu'elles croient et pensent être. Il est vrai que trop de lumière aveugle, qu'il est presque impossible de rester dans la lumière. Tous ne sont pas amenés à être dans cette lumière, l'important n'est pas le nombre qui se rend compte que la plus grande illusion est d'exister en tant que conscience, manifestation de la vie. Le plus drôle dans tout cela, c'est que tout est illusion, ce qui est réel ne connaît pas l'illusion de la dualité ni de la séparation, c'est le tout en un. Le but de ce message n'est pas de juger le comportement de qui ou de quoi que ce soit, ou même la vie, c'est de réaliser que ce qui est vécu comme expérience et apprentissage en temps linéaire ou quantique, n'est pas la réalité, c'est seulement le reflet de cet enfermement, du rêve dans lequel tout est illusion. Lorsque nous réalisons que tout est un, qu'en fait ce que nous croyons et pensons être la réalité n'a rien à voir avec notre vraie nature divine. Certains vous diront leurs vérités, leurs connaissances, sur la base de leurs croyances, de leurs expériences et de leurs apprentissages, mais continueront à se considérer comme différents de ceux qui n'adhèrent pas à leurs vérités. Concernant ce message, il n'y a pas de vérité qui tienne, qui vienne de la conscience ou d'autres origines. La révélation de ce message est précisément de dire qu'il n'y a rien à juger, rien à condamner, rien à suivre en tant qu'enseignement, la seule chose à faire est d'accompagner, d'accueillir, d'accepter et d'aimer tout avec le même amour sans donner aucune importance à ce qui se présente comme une réalité illusoire. Rien n'est séparé de la source originelle, rien n'est exclu, il ne peut y avoir aucune dualité, aucune confrontation, aucune conscience différente, il n'y a que la lumière une, libre de toute dimension, des créations, des univers, des mondes, des manifestations de la vie soumises au temps linéaire et quantique. Certains vous diront que vous devez vous libérer de votre karma, d'autres vous diront que vous devez élever votre vibration, d'autres encore vous diront de suivre tel ou tel enseignement ou d'adhérer à telle croyance ou telle religion ou de suivre telle ligne de pensée. Tant que vous croyez que vous devez changer quelque chose ou quelqu'un, vous êtes dans le changement, dans l'instabilité. N'oubliez pas que tout ce qui est soumis au temps n'est qu'un changement éternel, ce qui est instable. Tant que vous croyez que vous êtes une personne, une conscience de vouloir faire des choses, de vouloir faire des changements, de vouloir changer ce monde ou quoi que ce soit, vous êtes condamné à vivre l'instabilité tant que cela reste votre vérité. Il n'y a pas de vérité qui tienne si ce n'est que tout est illusion, que la seule chose à faire est de reconnaître que tout est un rêve illusoire, un rêve du même rêveur. Ne pensons pas qu'il y a beaucoup de rêveurs pour la simple raison qu'il n'y en a qu'un seul. Que cela nous plaise ou non, tout est lié, tout est un, ce que nous pensons, ce que nous faisons en tant que rêveur se trouvant dans notre propre rêve, enfermé, c'est de nous le faire à nous-mêmes. Quelle que soit la façon dont nous regardons tout ce qui est linéaire et quantique, tout est lié, tout est un, tout vient de soi-même. Certains vous diront que c'est impossible, que nous ne pouvons pas être unifiés avec tout ce qui est et être un. Il serait difficile d'admettre pour ces êtres que toutes nos pensées, toutes nos expériences, tous nos apprentissages, toutes les émotions, tous les sentiments, toutes les souffrances, tout ce qui a été bon ou non, tout est vécu par soi-même ou par toute cette infinie diversité. Ils ne peuvent le concevoir que cela a créé une illusion de dualité et de séparation, parce que nous n'avons pas été capables de voir l'unité dans tout, que tout ce qui est, se trouve être la conséquence de notre aveuglement, de notre enfermement. La vraie réalité unifiée, n'est pas soumise au temps linéaire ou quantique, elle passe, transcende et consume tout par le feu sacré de l'amour pour la simple raison qu'il n'y a que la lumière de l'amour, qu'il n'y a pas d'illusion de dualité et de séparation, seulement pour ceux qui y croient. Je me rends compte que je n'ai jamais été une personne, jamais été une conscience, une âme et un esprit, ce que je suis ne peut s'exprimer que par l'amour absolu, qui accepte, accueille, accompagne et aime tout avec le même amour, mettant fin à toutes les illusions de dualité et de séparation. Il n'y a rien à juger, rien à rejeter, rien à blâmer, rien à dire sur qui que ce soit ou quoi que ce soit ; agir contre, c'est nier sa véritable nature divine, l'unité en toutes choses. Je ne vous demande pas de me croire, chacun est libre de vivre ce qu'il veut croire comme réalité, pour ma part il n'y a jamais eu de dualité ni de séparation, seulement l'intelligence de la lumière qui se révèle à celui qui veut se libérer de tout enfermement, sortir du rêve pour n'être que la lumière de l'amour absolu. Il ne peut y avoir de plus grande paix que de vivre cet éveil. Il nous permet de ne plus juger, de ne plus condamner quoi que ce soit, car le faire, c'est oublier que tout est un, que tout est lié. Car tout ce qui est dans le rêve, dans le temps linéaire et quantique, n'est que le résultat de notre enfermement, de notre aveuglement à ne pas reconnaître l'unité en toute chose. Quand nous savons que nous ne sommes personne, ni une conscience ni rien d'autre, que tout est un rêve, que la seule chose à faire est d'accueillir tout, d'accepter tout, d'accompagner tout et d'aimer tout avec le même amour, parce que seul l'amour absolu nous libère de toute illusion de dualité et de séparation. Renaître à sa véritable nature divine, c'est devenir un avec tout à la lumière de l'amour, sans donner aucune importance à ce qui se manifeste dans le rêve, car il n'y a que la présence éternelle de l'amour, la vie une de toute éternité. Par Régis Raphaël Violette

jeudi 6 février 2020

Libre de tout, tout en aimant tout.

Libre de tout, tout en aimant tout

🌞✨💖🙏 Dites-moi, toi qui semble être détaché de tout, tout en aimant tout d'un même amour, j'aimerais savoir en quelques mots qui je suis. Répondant à son interlocuteur, je vous donnerai une réponse et ce sera à vous d'en comprendre tout le sens. Tournez vos yeux vers le ciel, imaginez en ce moment que vous pouvez voir toutes les étoiles de la voie lactée, il vous est impossible d'y calculer toutes les étoiles, tout comme il vous est impossible de calculer le nombre de planètes où se trouve la vie. Continuez à imaginer que tout ce qui se présente devant vous, tout ce qui est là, qu'il soit linéaire ou quantique, est votre miroir. Il en est de même pour tout ce que vous percevez lorsque vous n'êtes plus dans votre corps de matière, libre d'aller là où votre esprit est attiré, où tout est possible, où rien n'est impossible. Pour répondre à votre question de savoir comment vous décrire, cela implique tous les êtres vivants. Sommes-nous vraiment ce corps, cette conscience ou cette présence qui est libre d'aller où elle veut ? Rien ne nous est impossible pour la simple raison que le temps n'a aucune emprise, ni espace ni dimension, mais en même temps nous sommes cette personne, tout en étant tout. Commencez-vous à comprendre ce que nous sommes, ce que je suis et ce que vous êtes ? Peu importe où nous regardons, peu importe où notre esprit est attiré, peu importe le lieu, le monde, l'univers et la dimension, nous sommes ici autant que nous sommes ici en ce moment. Comment cela est-il possible ? En fait, tout est une illusion, comme c'est le cas pour notre corps dans ce monde, comme c'est le cas pour notre présence dans tout ce qui est. Ce que nous sommes n'est pas soumis au temps linéaire et quantique, ni à l'espace, ni à aucune dimension, ni à rien ni à personne. C'est ce qui est intéressant, nous sommes la présence éternelle qui se manifeste dans tout, en vivant chaque expérience, chaque apprentissage, qui est au-delà de toute compréhension. Vu du point de vue de l'homme, il ne peut pas comprendre, ne peut pas accepter ce qui est au-delà de sa connaissance, de sa conscience et de son raisonnement. Il ne peut pas comprendre qu'il n'est pas ce qu'il prétend être, qu'il n'est pas soumis au temps ou à quoi que ce soit d'autre. En fait, l'homme rêve, il est le créateur de son propre enfermement, il est son propre miroir, il ne réalise pas que tout ce qu'il fait, il le fait à lui-même. Il ne se rend pas compte qu'il est le créateur de sa propre souffrance, de son propre manque d'amour, ce qu'il conçoit comme linéaire et quantique n'est que son aveuglement à ne pas reconnaître que tout est illusion, qu'en fait il s'est laissé aveugler par sa propre création illusoire. Je viens de répondre à votre question, qui vous êtes et qui nous sommes. En fait, nous sommes la présence éternelle, qui est en toutes choses, qui accompagne, qui accueille, qui accepte et qui aime tout avec le même amour, puisqu'il n'y a ni dualité ni séparation. Car celui qui ne sait pas répondre à cette question de qui je suis, de qui nous sommes, ne peut pas vivre dans la paix, l'harmonie, la joie, puisqu'il n'y a pas d'amour. Croire qu'il est une victime de ce monde, une victime de ses propres pensées, en ne trouvant pas la paix, la joie et l'amour, en ne sachant pas qu'il est le créateur de son propre regard. Car celui qui connaît, accompagne, accueille, accepte et aime tout avec le même amour, comprend que tout est illusion, que tout n'est qu'expérience et apprentissage, que rien ne peut altérer sa nature divine, en présence, en laissant l'intelligence de la lumière apporter la lumière adéquate à tout, comme je le fais pour révéler qui nous sommes. Nous nous reconnaissons dans l'amour absolu, laissant de côté toute identification, n'étant que la présence éternelle qui aime tout le monde du même amour, illusion de dualité et de séparation ou non, tout est lumière. joie et amour. Par Régis Raphaël Violette