mercredi 19 décembre 2018

Vivre l'éveil, c'est ce qu'il a de plus libérateur, le retour en la source éternelle.

Vivre l'éveil, c'est ce qu'il a de plus libérateur, le retour en la source éternelle.


En fait, rien ne peut être aussi grand, tout devient clair, limpide, d'une telle transparence, que tu ne cherches plus à condamner ce monde où qui que ce soit. La notion d'unité, la notion tout en un, l'un en tout, prend toute sa raison d'être, comme la notion que tout est illusion, que tout est accompli et cela avant même la création quantique. L'homme n'a jamais fait un tel saut quantique, tout est dévoilé, l'ombre a laissé place à la lumière. Avant l'homme faisait appel au lien de sang, à sa race, à sa culture, à ses religions, à ses croyances, à toutes ses mémoires, ce sont toutes des histoires qui ont créé l'illusion de dualité et de séparation, qui ont mis des voiles pour que l'homme reste dans l'ombre de la lumière. Pour la simple raison que l'homme s'identifiait aux liens de sang, aux croyances et tout autre concept d'enfermement. Maintenant, cela est révolue, chose du passé, que des histoires pour alimenter les peurs, les incompréhensions, les différences.

Maintenant cette vérité est disponible à tous ceux qui sont prêts à l'entendre, qui sont ouvert d'esprit, à comprendre que tout est issu de la même présence éternelle, qu'importe le nom, celle-ci est en tout, en tous les êtres et cela quelle qu'en soit sa diversité et son espèce, qu'importe sa provenance dans cette création quantique, tout est cette présence éternelle, Seule la forme diffère selon le lieu, l'espace, le temps et dimensions. Il y aura toujours des retardataires qui en fait ne font que suivre leurs propres destinées, cela est tout à fait normal, il y a un temps pour la transition. Comme je le dis dans les messages, tout est accompli du dernier jusqu'au premier, pour la simple raison que la présence éternelle ne peut être altérée, c'est tout simplement le fait qu'elle se manifeste de façon quantique, l'apprentissage et l'expérience sont différents selon le niveau de conscience, de connaissance. Pour ainsi apprendre notre vraie nature divine, l'illusion de dualité et de séparation, sont les meilleurs maîtres, il y a eu cette période où tous s'identifiaient à des croyances, à des concepts, à des archétypes. à des enseignements, quelle qu'en soit la provenance, tout contribue à apporter cet éveil. Il n'y a pas de bon ou de mauvais rôle, ce sont ces opposés qui apportent l'émergence de la lumière.

Regardons autour de nous cette présence éternelle qui se manifeste en tous les êtres et cela qu'importent leurs provenances, toute cette activité de cette création quantique contribuant au plan divin, celui de vivre cet éveil et réaliser qu'en fait tout est animé, orchestré par la présence éternelle, qui en fait se manifeste en toute chose, en transcendant, en traversant et en consumant tout par le feu sacré de l'amour, dénudé de tout concept. Il est vrai que les croyances, que les archétypes, les concepts ou tout autre enseignement ont contribué au Plan divin, à cet éveil, tout pour réaliser le lien qui unifie tout, cette essence éternelle qui a recours à la création quantique pour elle-même se réaliser . Quoi qu'il en soit, soyons dans la gratitude infinie, dans la reconnaissance afin de témoigner l'ampleur de ce plan divin, afin d'aboutir à cet éveil, qui dissout toute illusion, le paraître, Reconnaître que nous sommes tous cette présence d'amour qui se reconnaît en toute chose.

Réjouissons-nous en nos cœurs unifiés, étant tous dans la présence éternelle à vivre la dissolution de l'être, du paraître, de toute cette illusion de dualité et de séparation, de toute cette diversité, de cette création quantique, être que cette présence éternelle qui se reconnaît en toute chose, aimant tout d'un même amour. Tous les voiles sont tombés, alléluia, nous sommes la présence éternelle qui n'est pas assujettie à aucune illusion, tout est maintenant limpide, claire, limpide. Il ne vous est plus possible de juger, de critiquer, de condamner qui ou quoi que ce soit, en sachant cette révélation, il n'y a que la reconnaissance de la présence éternelle en tout ce qui est et en son propre cœur. Traversons, transcendons et consumons tout par le feu sacré de l'amour, notre essence éternelle.

Auteur
Régis Raphaël Violette 

mardi 18 décembre 2018

Un songe qui dévoile notre véritable nature divine, la préesnce éternelle.

Un songe qui dévoile notre véritable nature, la présence éternelle.


Je me vois sans forme, juste une présence, la paix était omniprésente, rien ne pouvait altérer ce silence, cette paix, pas de temps, pas d'espace, ni aucune dimension, réalité ou autres, tout était que lumière, semblable à une page blanche. Tout d'un coup, cela a commencé, j'étais toujours la même présence. ce qui changeait c'est comme si je portais un costume, je me voyais en tant que personne, un être, par la suite cela s'est défilé indéfiniment, je n'étais plus une personne mais tous les êtres. Dans ce songe. on me faisait comprendre que j'étais à la fois cette présence qui n'est pas assujettie au temps, ni à l'espace et dimensions, à cet univers quantique et en même temps, tout se défilait à la vitesse de la lumière, le processus au départ me montrait que j'étais un être et par la suite j'en étais un autre, en changeant pour un autre et cela allait de plus en plus vite, pour ainsi voir que défiler la lumière. On me montrait que j'étais aussi la nature, les minéraux, les végétaux, la planète, la lune, le soleil, en gros j'étais tout. Il n'est pas évident de décrire ce songe, je me rappelle d'une infime partie, tout se passait tellement vite que mon mental ne pouvait contenir toutes ces informations. On me faisait comprendre que j'étais cette présence tout en étant tout dans cet univers quantique, tout ce qui est manifesté. Je pouvais ressentir la présence à l'oeuvre s'exécutant à partir d'une graine qui prend de l'expansion en se faisant des racines pour ainsi par la suite former une tige et sortir de la terre et s'élever vers la lumière pour devenir un merveilleux chêne, un arbre gigantesque.

Le processus d'élévation est la même pour tout, la présence émerge de la noirceur pour y faire émerger la lumière, celle-ci peut avoir une infinitude de forme, toujours adaptée à une dimension quelconque. Il n'est pas concevable pour le cerveau humain de comprendre toute cette ingéniosité, de cette magnificence, de toute cette conception immaculée de la présence éternelle, qui est à l'origine de tout cet univers quantique et de tout ce qui est. Tout est toujours orchestré, il n'y a rien de laisser au hasard. Mais à la fois, tout ça n'est qu'illusion, car la vraie réalité n'est pas assujettie à cet univers quantique, tout se manifeste dans la lumière, celle-ci n'a pas de temps propre, ni d'espace, ni aucune dimension. Tout dans cet univers quantique est que mouvance, que changement perpétuel, tout change, tout évolue, tout se recycle, il n'y a rien qui se perd, mais en même temps tout est que la présence éternelle. En fait, la présence éternelle qui se manifeste dans sa création quantique, apprend d'elle-même, tout est lié, toute action revient à sa propre source, comme tout est la présence éternelle, quelle qu'en soit la forme, tous font l'expérience de leurs propres actions. Il n'y a rien à juger, ni à condamner car rien n'existe vraiment.

Nous sommes la présence éternelle se manifestant dans sa création quantique, le rêve, l'illusion du paraître. Voilà en gros ce qui est dévoilé dans le songe, qu'en fait qu'il y a que la présence éternelle et nous en sommes tous sa manifestation, son essence éternelle. Voilà l'importance de tout aimer d'un même amour, avec le même respect et accueil pour tout, libre à chacun de ne pas le faire, par contre il en fera l'expérience de ne pas l'avoir fait. Il est important de se dénuder de tout pour intégrer la globalité de ce qui est dévoilé par ce songe. Celui qui reste dans les concepts, croyances où tout autre enfermement, crée sa propre réalité illusoire, souffrance, dualité et séparation, ne voyant pas que tout est issu de la même présence éternelle. La mort n'est qu'illusion, le paraître, après toute dissolution de l'univers quantique, de toute cette diversité de vie, il reste que la présence éternelle.

Celui qui ne se connaît pas, est victime de ses propres histoires, alors que celui qui sait, aime tout d'un même amour, dénudé de tout concept.

Auteur
Régis Raphaël Violette 

dimanche 16 décembre 2018

On me demande d'expliquer la notion de la présence éternelle et quelle en est toute sa portée en tout et chacun.

On me demande d'expliquer la notion de la présence éternelle et quelle en est toute sa portée en tout et chacun.



Notion de la présence éternelle. Sans vouloir offenser qui que ce soit, il est très important de comprendre la représentation exacte de la présence éternelle et le rôle qu'elle joue dans cet univers quantique. Il n'y a pas d'informations qui en parlent d'une façon compréhensible et cela en aidera plusieurs à comprendre pourquoi tout est un, que tout est la même présence.

Que connaissons-nous de la notion de Dieu ? Plusieurs religions croient en un seul Dieu, pour ma part je l'appelle la présence éternelle, cette présence qui est en toute chose, qui traverse, transcende et consume toute illusion, comme il en est pour l'espace-temps et dimensions, de cet univers quantique. On dit que Dieu a envoyé son fils pour sauver le monde, cela est une forte croyance. Chacun est libre de croire aux contes de fées, ou à d'autres histoires. En fait, que l'on appelle Dieu où le grand Soleil Central, Dieu Père/Mère, le sans nom, ABBA ou la présence éternelle, cette présence est la source de tout ce qui est. En fait, c'est par son essence éternelle que nous pouvons faire l'expérience de la vie, de cet univers quantique. Mais qu'en est-il vraiment de la présence éternelle ? Plusieurs questions se posent à savoir pourquoi se manifeste-t-elle dans toute sa création, qu'elle est vraiment son but ? On comprendra que sans cette présence, il n'y aurait pas de vie, ni de création, ni d'univers quantique, ni dimensions.

La grande majorité des êtres humains ou autres, ceux qui ne sont pas de ce monde, mais qui font partie de cet univers quantique, continuent à s'identifier à leurs propres espèces, selon leur origine, mais oublient ce qu'il y a de plus fondamental, c'est que tout reçoit le souffle de vie par cette présence éternelle. On comprendra que la diversité apporte les différences, ce qui n'arrange pas les choses. On peut dire que quelle que soit la diversité de la vie, quel qu'en soit l'espèce, la race, le langage, le regard, la compréhension, tous n'ont pas la même fréquence. Le plus drôle c'est de constater que tout est issu de cette présence éternelle, sans elle il n'y a rien, le vide. L'expérience ne peut se faire dans ce rêve éphémère, dans cette illusion quantique où tout est la manifestation de la présence éternelle.

Bon revenons à notre explication, à quoi consiste la présence éternelle pourquoi celle-ci est à l'origine de tout et fait de chacun, sa manifestation. On s'imagine que l'on vit une vie unique, cela est vrai dans un sens, mais ce qui est le plus merveilleux, c'est qu'on vit toutes les vies en même temps, nous croyons vivre dans une réalité tangible, mais en fait c'est notre esprit qui nous le fait croire, comme on croit avoir un corps et tout ce qui compose notre réalité. Prenez le temps de bien respirer, de faire le vide de votre mental, de ne plus adhérer à aucune croyance, à aucun concept ou autres, soyez ouvert à ce qui s'en vient. En fait, la présence éternelle, c'est par elle que je peux penser, que je peux respirer, manger et vivre cette vie avec tout ce qui se présente dans la vie, En fait je ne suis pas ce que je crois être, je suis cette présence éternelle qui agit à travers tout mon être, sans elle, je ne peux même pas respirer, penser, manger ou faire une action quelconque. Qui d'après vous, vous permet aussi de pouvoir respirer, penser, manger et faire ce que vous êtes en train de faire, c'est cette présence éternelle. Tout comme c'est elle qui se manifeste dans toute sa diversité, dans tout cet univers quantique, toutes espèces confondues.

On entend parler du retour du Christ, mais qui est vraiment le Christ, c'est cette présence éternelle, la même qui se trouve dans toute sa diversité. Qu'en est-il de tous ces êtres qui étaient avant nous ? Est-ce que leurs âmes sont dans l'attente de vivre la résurrection ? Qu'en est-il pour tous les morts, de tous nos proches décédés ? Qu'arrivent-ils à toutes ces âmes ? Les grandes majorités des âmes qui continuent à s'identifier à leurs croyances, concepts, archétypes ou autres enfermements, continuent à le vivre sur d'autres plans de conscience, d'autres dimensions afin de continuer à faire l'apprentissage et l'expérience pour acquérir la vérité qui les sortira de leurs illusions, du rêve. Si vous lisez ce message c'est que vous êtes prêt à entendre cette vérité, qui est dévoilé par ce message.

En fait, ils sont tous la présence éternelle, cela a toujours été et il en sera pour toute l'éternité. Regardez ceux que vous aimez ou pas dans cette vie, ils sont toi comme tu es eux, tu ne peux pas t'en rappeler car en cet instant tu es identifié à cette vie, à voir à travers ton propre écran mental. Ne sous-estime pas ton prochain ou quiconque, n'abaisse personne, ni quoi que ce soit, tout est toujours la même présence qui se manifeste dans tout ton être comme elle se manifeste dans tout cet univers quantique. Comprends-tu mieux en cet instant, peu importe à qui où à quoi que tu t'en prends par tes actes ou autres actions, cela revient à te le faire à toi-même. Ne vois-tu pas le lien qui unifie tout, ce que tu vis en tant que souffrance, ce que tu fais à autrui, c'est la même présence éternelle qui encaisse tout. Pourtant qu'importe la diversité de la vie, quelle qu'en soit l'espèce, la race, toute cette diversité de la vie demande la même chose, c'est vivre la paix, l'harmonie, la joie, l'amour dénudé de tout concept. Pourtant, c'est cette diversité qui est à l'origine de tous les conflits, pourquoi ? C'est justement par le manque de clairvoyance, de clarté. d'aveuglement, d'ignorance, pour la simple raison que la grande majorité a oublié qu'ils sont tous la même présence éternelle qui se manifeste en tout leur être.

Maintenant quand tu verras un frère ou une soeur, où tout autre être vivant, tu comprendras que tu es aussi eux, à faire l'apprentissage et l'expérience de leur vie. Combien de sacrifices, de pertes de vie faut-il pour le réaliser ? Tu crois être distinct car en cet instant ton regard est sur ta propre personne, comme il en est pour les autres qui portent le même regard sur eux-mêmes oubliant qu'en fait qu'ils sont tous les autres à vivre d'autres apprentissages et expériences. Pour celui qui vit l'éveil et qui a transcendé son personnage qu'il croyait être, sait que tout est la présence éternelle. N'aie crainte de la mort, tout est lumière, tout est la présence éternelle, il faut juste sortir des croyances, des concepts, des archétypes ou tout autres enfermements pour le réaliser, vivre la dissolution de l'être, du paraître pour faire tomber tous les voiles et réaliser que tout est la présence éternelle dans cet univers quantique, ou tout est illusion. C'est par l'amour dénudé de tout concept que l'on est en mesure de voir au-delà des apparences, des illusions engendrées par toute cette diversité et qu'en fait qu'il n'y a que la présence éternelle. On me demande pourquoi vivons-nous l'illusion de dualité et de séparation ? La réponse est tout simple, car personne ne reconnaît pas que tout est issu de la présence éternelle, que tout est la présence éternelle.

Prenons connaissance que quelle que soit la vie, nous en faisons aussi l'apprentissage et l'expérience, la même présence qui se manifeste en tout notre être. Ainsi en lisant ce texte, vous aurez un tout autre regard en sachant que quelle que soit la vie, cela fait partie de notre apprentissage et expérience. Aimons tout d'un même amour, n'ayons plus aucun jugement et acceptons les différences, quelles qu'en soit sa diversité infinie dans cet univers quantique, tout est la même présence éternelle dans tout ce qui est.

Auteur
Régis Raphaël Violette 

Libre à chacun de suivre la voie qu'il veut, ou bien de faire tomber les voiles de l'illusion, afin de vivre le vrai éveil.

Libre à chacun de suivre la voie qu'il veut, ou bien de faire tomber les voiles de l'illusion, afin de vivre le vrai éveil. 



Quand l'être vit l'éveil, il a retrouvé sa souveraineté, il n'est plus assujetti à cet univers quantique, à l'illusion du personnage, ni à aucun concept. Il sait que tout est illusion et que seule la présence éternelle est et cela avant toute chose, avant toute manifestation. Si dans votre quête à vivre l'éveil, vous suivez un autre personnage, qu'importe son niveau de connaissance, c'est qu'en cet instant vous êtes toujours dans le livre d'histoire à pensant que vous suivez un être qui apporte le changement. Qu'on se le dise, ce qui est du domaine de cet univers quantique, tout est illusion. Toutes les possibilités ont été réalisé et cela dans l'ici et maintenant. Cela s'appelle l'apprentissage et l'expérience de cet univers quantique, qui n'est que la manifestation de la présence éternelle. Il n'y a rien à juger, ni à condamner, ni à glorifier, ni à idolâtrer, en fait ce que vous aimez et n'aimez pas, n'est que votre propre reflet. Je ne le dirai jamais assez tout est illusion, seule la présence éternelle est, nous en sommes tous son essence.

Libre à chacun de suivre et penser qu'il vit l'éveil en suivant un autre personnage, qu'il soit digne de confiance ou pas, tout est toujours une part de soi, l'illusion de dualité et de séparation, n'est que la résultante des histoires, des croyances de chacun des personnages, s'identifiant à cet enfermement, à ce livre d'histoire. Quand la lecture du livre est finie, il est temps de revenir à la vraie réalité, en la présence éternelle, là où tout est accompli du dernier jusqu'au premier, pour la simple raison que dans le livre d'histoire qu'importent le personnage, tout est la présence éternelle. Certains sont nés pour suivre et d'autres pour se rebeller et sortir des concepts, des archétypes ou tout autres enfermements. La question à se poser, qui servons-nous ? La présence éternelle en notre cœur où suivre un intermédiaire qui est lui-même dans cette quête de sortir du rêve, afin de vivre l'éveil. Quoi qu'il en soit pour celui qui sort de l'illusion tout est accompli, et non pour celui qui croit que c'est ce qu'il doit vivre pour y parvenir. Il n'en tient à chacun de faire tomber les voiles de l'illusion pour se rendre compte que tout est lumière, amour, paix et joie.

Sert toi de la clé du cœur, l'amour dénudé de tout pour sortir de l'illusion et ainsi te retrouver là où tu as toujours été, mais que l'illusion avait voilé ta lumière pour voir qu'il y a que la présence éternelle, notre je suis.

Auteur
Régis Raphaël Violette 

Une page blanche au lieu de ce livre d'histoire, le retour à la source éternelle, où on n'a jamais quitté.

Une page blanche au lieu de ce livre d'histoire, le retour à la source éternelle, où on n'a jamais quitté.


Imaginons une page blanche, qui représente tout l'univers quantique, tout est lumière, tout est joie, paix et amour. Il n'y a aucun concept, aucune croyance, aucun archétype ou autres, juste le silence. Qu'importe ce que le personnage que nous sommes en train d'expérimenter, de faire l'apprentissage de ce que nous appelons le rêve, cela se trouve être l'illusion, ce que l'on a déposé sur la page blanche. Toute cette diversité infinie, tout ce qui se manifeste dans cet univers quantique, dans l'espace-temps et dimensions, tout représente la page blanche. On regarde la page blanche et on y voit l'unité, juste la présence de l'amour. On regarde le rêve, l'illusion dans laquelle on sent et ressent toutes les émotions, tous les ressentis qu'orchestre notre mental, ce que nous avons voulu expérimenter, explorer cet univers quantique. On y sent toute la gamme des émotions, de la joie à la tristesse, à la grâce au désespoir. à l'amour au manque d'amour, l'ombre et la lumière. Quoi qu'il en soit, cet univers nous fait vivre toutes les histoires possibles et inimaginables. mais tout ça reste de l'illusion. Il est le grand livre d'histoires, du paraître, comme le dit si bien le mot histoire, cela a apporté beaucoup de conflits, d'incompréhensions, de guerres, aussi des belles relations d'entraide et autres.

Ce qu'il faut comprendre c'est que tout ça c'est juste une création illusoire, qu'importent les personnages qui ont vécu ou qui vivent en cet instant ou dans cet univers quantique, cela est la même présence qui se manifeste dans cette page. Pourquoi l'illusion de dualité et de séparation, c'est qu'en cet instant si c'est votre cas est de vous identifier à la personne que vous croyez être, c'est que vous êtes identifié à l'illusion et non à la page blanche, en la présence éternelle. Tant qu'il reste en notre âme et conscience, une identification quelconque à cet univers quantique, à l'illusion, c'est rester dans l'éphémère à vivre l'illusion de dualité et de séparation. Cela peut vous sembler irréel, mais la vérité n'est pas de ce monde, ni de cet univers quantique, il n'est dans la dissolution de tout. par l'amour dénudé de tout. En fait vivre une dissolution complète du livre d'histoire, afin de retrouver la vraie réalité, celle qui n'est pas assujettie à qui ou à quoi que ce soit. Peu importe comment cela est intégré, compris dans cette compréhension de soi-même, tout est parfait, il ne faut pas oublier que la présence éternelle qui se trouve en tout le livre d'histoire, se trouve une infinité de niveaux de conscience, de connaissance, qui fait que certains sont rendus à la fin du livre et d'autres au début et pour d'autres dans différents chapitres. L'important c'est qu'en cet instant, c'est qu'en lisant ce message, c'est que tu es prêt à l'entendre, afin de voir la vraie réalité et non celle qui est illusoire.

Je trouvais bien à faire allusion à cette page blanche qui représente bien notre essence éternelle, là où il n'y a que cette présence dans la lumière, dans la joie et dans la paix. Cet univers quantique est le plus grand maître qui soit, cela permet de vivre l'apprentissage au point vue personnel, collectif et universel et voire de façon quantique, pour prendre connaissance que tout est issu de la même présence éternelle. Tout ça est nécessaire pour prendre connaissance de notre je suis. Quand l'être a pris connaissance de cette vérité, c'est qu'il est prêt à se libérer de toutes ces histoires, de finir le livre pour passer à autre chose, à retrouver la totalité de son essence éternelle, en vivant ce retour à la source originelle. Traversant, transcendant et consumant toute illusion, toutes histoires, tout concept, pour la simple raison qu'en cet instant il sait que tout est illusion et que la seule chose qui est réelle c'est la présence éternelle de l'amour qui aime tout d'un même amour.

En fait, même la page blanche n'existe pas, il y a que la présence éternelle, notre essence divine, qui traverse, transcende et consume tout par le feu sacré de l'amour.

Quel que soit le niveau de conscience de chacun, nous sommes tous cette présence éternelle. Pourquoi cette diversité, c'est que nous sommes dans un univers quantique où toutes les histoires se vivent au même instant.

Auteur
Régis Raphaël Violette 

samedi 15 décembre 2018

Envoie ce message à tous ceux qui pensent être plus important qu'un autre.

💖🌞💞Nous sommes semblables à un livre, le temps est venu de tout consumer par le feu sacré de l'amour. pour qu'il reste que la présence éternelle de l'amour. 



Enlevons tous nos costumes, masques ou autres, que reste-t-il ? Juste la présence éternelle. Quel que soit notre rôle ou nos rôles, tout est démasqué, dénudé de tout. Il n'y a que la présence éternelle, l'essence de l'amour éternel, dénudé de tout, là où tout n'est que présence éternelle. Envoie ce message à tous ceux qui pensent être plus important qu'un autre. 


Que devons-nous craindre et en même temps adhérer à ce qu'il y a de plus grand ?

Que devons-nous craindre et en même temps adhérer à ce qu'il y a de plus grand ?


Que devons-nous craindre le plus dans cet univers quantique et en même temps adhérer à ce qu'il y a de plus grand.? En fait, il y a une seule chose à craindre, c'est tout simplement son propre mental. Par contre ce que nous ne devons pas ignorer, c'est notre véritable nature, notre essence éternelle. Le mental est le temple de l'illusion de dualité et de séparation, pour celui qui s'alimente et se nourrit de toutes les histoires, faisant de son mental, le plus grand livre d'histoires,. Est-ce vraiment le mental qui est à craindre ou celui qui s'en nourrit ? En fait la plus grande crainte vient de soi-même, nous jouons tous les rôles, voilà l'origine de la dualité. Pour ceux qui ne sont pas encore au courant, des dernières nouvelles, c'est que tout est la présence éternelle, on nous a fait croire que tout est unique, que tout est différent, que chacun a sa propre origine. Tout ce qui a été dit, ne sont que des mensonges, qu'importe le costume dans lequel nous apparaissons dans l'illusion, dans le rêve, dans l'enfermement, tout est la même présence éternelle. 

Enlevons tout, que reste-t-il ? La présence éternelle, libre du temps, de l'espace et dimensions. Le mental n'est pas notre ennemi si celui-ci est guidé par la sagesse du cœur, non pas de la conscience, mais de cette présence éternelle qui se reconnaît en tout, là où il n'y a aucune histoire, aucun livre, où tout est page blanche. Le vrai amour n'a point besoin d'histoires, ni de mots pour paraître, il est dénudé de tout, il est l'essence éternelle, la présence éternelle qui unifie tout en un. Ce n'est pas la conscience, ce n'est rien de tout cela, c'est tout simplement, la présence dénudée de tout, l'amour à l'état pur qui aime tout, traverse, transcende et consume tout par le feu sacré de l'amour, pas de place pour aucune histoire. Car celui qui vit à travers les histoires, reste prisonnier du livre. Sommes-nous un livre d'histoire, où sommes-nous la présence éternelle qui n'est pas assujettie au temps, ni à l'espace, ni aux dimensions, ni à cet univers quantique, qui représente le grand livre des histoires, l'apprentissage par le rêve. Il n'y a rien à craindre, juste pour ceux qui se racontent encore des histoires, le vrai amour dénudé de tout, c'est la reconnexion avec son cœur unifié, avec son essence éternelle, là où tout est la même présence. 

Auteur 
Régis Raphaël Violette 

Sur l'instant présent d'éternité émerge la lumière éternelle, celle de l'amour vrai .

💖🌞💞Sur l'instant présent d'éternité émerge la lumière éternelle, celle de l'amour vrai . 



Tout revient à une seule chose, aimer, aimer la vie. aimer tout ce qui la compose, qu'importe la provenance, aimer c'est reconnaître que tout est lumière. Aimer c'est être en paix, en harmonie, ce qui veut dire accepter, accueillir tout d'un même amour. L'amour humain est associé à des émotions, ce qui procure la joie, le bien-être ou autres, je peux dire que j'aime ceci mieux que cela, cet amour n'est pas divin, il est la résultante d'un choix, d'une croyance, d'un concept, d'une identification, à quelque chose de concret. Le vrai amour n'a rien à voir avec qui ou quoi que ce soit, c'est un état qui est avant toute chose, c'est un amour dénudé de tout concept, de toute croyance, de toute conscience et connaissance, c'est inné, c'est ce qui apporte la joie, la paix, sans être dans la demande de quoi ou de qui que ce soit, sans effort, sans aucune obligation. C'est le retour en la source originelle, le fait d'aimer sans rien faire, juste accueillir et accepter tout dans sa vérité, c'est tout simplement traverser, transcender et consumer le rêve, toute illusion par le feu sacré de l'amour. C'est être dénudé de tout, la dissolution de l'être afin d'être la présence éternelle, l'observateur qui s'observe, ne jugeant rien. tout est que passage, changement éternel. Cela est le jeu de la vie, sans quoi il ne peut y avoir de source éternelle. Nous sommes ici pour le vivre, le manifester, dans toutes les possibilités. dans le tout et dans le rien. Le vrai amour ne laissera jamais un goût amer, cela n'a rien à voir avec l'amour humain, dicter par les concepts, croyances et autres archétypes. Soyons amour, le vrai, pour ne pas vivre avec un arrière-goût amer.
En tout temps cet amour vrai est disponible, il suffit juste de lâcher prise sur tout, ce qui veut dire, se dénuder de tout.
Auteur
Régis Raphaël Violette