jeudi 22 août 2019

RÊVE OU RÉALITÉ

RÊVE OU RÉALITÉ 




Un peintre, qui présente une de ces œuvres dans le monde virtuel de l'internet, en utilisant comme média Facebook. On perçoit sur le mur de ce peintre. sa création, qui représente le monde d'aujourd'hui avec un grand nombre de personnages, ayant différents âges, montrant plusieurs facettes de leurs professions et personnalités. Ce qui étonne dans cette œuvre magistrale, c'est lorsque nous plongeons notre regard, on se trouve plongé dans le réalisme de cette toile, se reconnaissant ainsi dans tous les personnages. Comme si nous connaissions l'histoire de tous, se reconnaissant dans toute cette œuvre. Pourtant, c'est juste une toile, peinte par cet artiste qui a su mettre en avant ce que représente ce monde, sous différentes facettes, permettant à celui qui regarde, qui observe, d'être à la fois projeté dans la toile, qui n'est qu'un reflet de ce monde, avec ces personnages hauts en couleurs. Là on distingue bien les émotions de ce qu'ils vivent. L'artiste a su faire une image figée dans cet espace-temps et dimension. En fait, nous sommes cet artiste, nous sommes le peintre de notre vie, réalité et tout ce qui est. Nous sommes l'observateur, tout en étant le créateur de ce qui se passe dans cet ici et maintenant. Tout en étant tous les personnages de toutes dimensions, créations, espace-temps. 

On se laisse prendre par ce réalisme, que tout nous semble si réel, mais en réalité, cela n'est qu'une image sur la toile de l'illusion. En fait, la toile est blanche, il n'y a rien de réel, ce qui est peint n'est que projection, il en est ainsi pour tout. Nous sommes antérieurs, nous ne sommes rien de ce qui est projeté sur la toile de toute création. Ce qui est sur la toile, ne sont que des concepts, des croyances, de la même façon que les mots de ce message. Car lorsque nous regardons la toile universelle, le rêve éphémère dans sa globalité, il n'y a rien, juste un défilement d'images, du temps et de son espace. On se laisse prendre par l'illusion, par contre pour être en mesure de bien comprendre que tout est un rêve, illusion, qu'une répétition d'images qui nous fait croire que tout est réel, c'est de sortir du personnage, vivre la dissolution de l'être. Réalisant qu'il a juste oublié qu'il n'y avait rien sur la toile. Il nous faut sortir du personnage, de la conscience pour réaliser, que nous sommes antérieurs et que nous sommes à la fois l'artiste, le peintre de notre propre rêve éphémère, de nos projections. Seul l'amour dénué de tout concept, nous fait voir qui nous sommes de toute éternité, ce qui est au-delà du temps, de l'espace et des dimensions, de cette toile, de ce rêve éphémère, libres de toute illusion, dualité et de séparation, qui nous fait voir qu'il n'y a qu'un rêveur, créateur, artiste peintre. 

Le choix nous incombe à tous, soit d'être conscient que tout est un rêve et de vivre cette dissolution du rêve éphémère pour n'être que la présence éternelle de l'amour dénué de tout concept révélant et dévoilant à travers le personnage qui nous sommes de toute éternité ou de continuer à être la conscience qui croit que tout est réel. 

Régis Raphaël Violette 

mardi 20 août 2019

STOP au mental, à vouloir être ceci ou cela ...

🌞💖🙏STOP au mental, à vouloir être ceci ou cela, à vouloir atteindre la perfection, STOP à tout ce qui vient déstabiliser votre état émotionnel. On ne le dira jamais ASSEZ, nous ne sommes pas le véhicule qui nous sert de moyen de communication, qui est confiné dans un corps humain. SORTEZ des ENFERMEMENTS et SOYEZ antérieur à toute CRÉATION, en ce que nous sommes de TOUTE ÉTERNITÉ. Ce qui nous unifie TOUS, ce qui nous permet de faire l’expérience de cette VIE. Ne soyez pas à l'image de vos ILLUSIONS. SOYONS que L’AMOUR DÉNUÉ DE TOUT CONCEPT et non cette PROGRAMMATION DU MENTAL. TANT que VOUS croyez ÊTRE, vous n’êtes RIEN. NOUS avons TOUS la même ORIGINE, en cette PRÉSENCE ÉTERNELLE, notre ESSENCE de toute ÉTERNITÉ, qui n’est pas ASSUJETTIE au TEMPS, ESPACE ET DIMENSIONS.


Voilà ! Un message pour ceux qui cherchent encore la lumière de l'amour.

Voilà ! Un message pour ceux qui cherchent encore la lumière de l'amour. 


En fait, nous cherchons tous à savoir qui on est, on cherche des réponses, on cherche la vérité, on cherche le pourquoi, le comment, on cherche l'amour, la paix, l'harmonie, la joie, tant que l'on cherche, on ne trouve rien. Comme si nous étions un puits sans fond, toujours à rechercher la source qui alimenterait le puits éternellement. Un jour, je me suis lassé de chercher, je n'avais plus la force, je n'avais plus envie, plus je cherchais plus je m'enfonçais, plus je m'éloignais de la lumière qui jaillit hors du puits. Cela peut paraître drôle, comme je ne m'intéressais plus à chercher, j'ai arrêté de m'alimenter de toutes histoires venant de l'extérieur, de tous ceux qui disent connaître la vérité... En agissant ainsi, j'ai retrouvé la paix, ensuite ce fut la joie, comme cela était bon à vivre, à ressentir, j'ai aimé ce que je vivais, pourtant la lumière était hors du puits, mais tranquillement toutes mes peurs, toutes les histoires, toutes les croyances, toutes les pensées se sont envolés. Il n'y avait que cet amour dénué de tout concept. Pour la première fois je n'avais plus besoin de cette lumière extérieure, j'étais alimenté par cet amour qui ne demandait rien en retour, sans attente de quoi que ce soit, qui me procurait la paix, l'harmonie et la joie. Soudain, j'ai réalisé que je n'étais pas le puits sans fond, mais bien la lumière, cet amour qui ne s'alimente d'aucune histoire, ni d'aucune croyance, ni d'aucune pensée, je suis antérieur à tout cela, en étant la présence éternelle de l'amour. Voilà ! Il n'y a rien à chercher, nous sommes la lumière éternelle de l'amour, cette présence qui est antérieure à tout enfermement, qui est la source éternelle, un amour qui n'a ni commencement et ni fin, un amour incommensurable et éternel. 

Alors qu'attends-tu pour renoncer à chercher ce qui se trouve déjà en ton cœur et qui est de toute éternité notre essence éternelle, cet amour dénué de tout concept. 

Régis Raphaël Violette 

lundi 19 août 2019

Sortir de la matrice, ça veut dire quoi concrètement ?

Sortir de la matrice, ça veut dire quoi concrètement ?


Qu'est-ce que cela m'apporte concrètement d'être sorti de la matrice, de ce rêve éphémère tout en y étant ? La paix, la sainte paix, la joie et un tel amour envers tout ce qui est, pour la simple raison que je ne suis plus toucher par les histoires des personnages, par contre cela me fait plaisir de partager en toute simplicité ce que je vis dans tous les instants. Je ne me pose plus aucune question à savoir ce qui va arriver maintenant, demain ou dans un proche avenir. Je laisse cette intelligence divine me guider dans tout ce que je vis, tout ce qui se présente à moi, n'est que présent, un cadeau. Je ne me laisse plus déranger par toutes ces formalités, tous ces conditionnements humains, si je dois remplir un formulaire ou autres, je le fais avec le même amour. Il est vrai que c'est de plus en plus difficile d'être dans le mental, je ne vis que par le cœur. Voilà pourquoi pour certains je suis complètement détaché et que cela peut déranger leurs façons d'être. Avant de vivre ce réveil, cet éveil, la vie n'a pas été tendre avec moi, comme si tout l'univers complotait pour m'anéantir. Pourtant, il m'est facile de pardonner, qu'importent les offenses à mon endroit, je me dis que chacun a le droit de se tromper et ainsi de changer. Mais le fait que je devais vivre ces injustices sur une longue période m'a fait beaucoup me questionner, à savoir pourquoi je vivais tant d'injustice quand je veux que le bonheur à tous et chacun.

Quoi qu'il en soit, cela a été très révélateur, au bout du rouleau, je me suis affirmé contre ceux qui m'avaient pris comme cible et cela a été un cadeau de la vie. Pour eux cela n'a rien changé mais pour moi, ce fut un coup de couteau en plein cœur car j'avais osé exprimer ma colère, ma frustration. Je me suis écrasé sur le sol, comme foudroyé par un éclair, je ne souhaite cela à personne. Mais cela a été le déclic pour réaliser qu'en exprimant toute cette colère, tel un boomerang qui me revient droit au cœur. En fait l'univers m'envoyait un message clair, que tout est moi, qu'il n'y a rien à juger, ni à condamner, le faire c'est agir contre soi-même. Ainsi, je ne pouvais plus en vouloir à qui ou à quoi que ce soit, j'avais retrouvé ma paix, j'avais pardonné à ce monde, qui en fait n'est que mon reflet. Ce que je n'acceptais pas c'était toutes ces offenses, toutes ces injustices à mon égard, je ne comprenais pas pourquoi. Mais l'amour est plus fort que tout et j'ai compris que je devais tout aimer d'un même amour et qu'importe ce qui se présente à moi, j'accueille tout d'un même amour car tout est lié.

Régis Raphaël Violette


Alors qui que vous soyez, qui que nous soyons dans le rêve, tout est le même rêveur.

Alors qui que vous soyez, qui que nous soyons dans le rêve, tout est le même rêveur


Quel que soit ce qui est vécu, émané, partagé, qu'importe les actions, pensées, paroles, tout revient au rêveur, car celui-ci fait face à son propre rêve. Qu'importe comment il perçoit le rêve, qu'importe comment il se voit et comment il voit tout ce qui se présente à lui, tout est un rêve, illusion. Peu importe comment vous agissez, comment vous vivez le rêve éphémère, il est que le reflet de ce qui se passe en tout votre être. Rien n'est réel, ce qui semble réel n'est que votre propre conception, regard envers votre propre création. Quand le rêveur prend connaissance qu'il n'est pas que celui qui observe mais aussi celui qui est observé, ce qui se résume qu'il n'y a que la même présence qui croit observé tout en étant observé. Le rêveur faisant face à lui-même, cela peut paraître dingue pour celui qui conçoit être autre chose que le rêveur, croyant que tout est diversité mais en fait il fait face à lui-même, à sa propre fragmentation infinie, le tout dans la diversité. Qu'importe le temps, l'espace et dimensions, c'est toujours le même rêveur dans sa fragmentation. Seul l'amour dénué de tout concept, permet de sortir du rêve, le rêveur éveillé qui prend connaissance que tout est son reflet, qu'il n'y a jamais eu de dualité, ni de séparation. Ne pouvant pas sortir du rêve éphémère, il n'avait pas d'autres choix que de vivre cette diversité, en se fragmentant, ne réalisant pas qu'il est le même rêveur.

Alors qui que vous soyez, qui que nous soyons dans le rêve, tout est le même rêveur, il n'y a rien à juger, ni à condamner, ni de plus éveillé, ni de plus grand, car tout est le même rêveur. Seul l'amour antérieur au rêve apporte cette humble vérité, en fait, tout dans le rêve éphémère n'est qu'illusion, ainsi en est-il pour le temps, l'espace et dimension, seule notre essence est, qui n'est pas assujetti à qui ou à quoi que ce soit. La lumière de l'amour consume toute illusion. C'est ainsi que vous réaliserez qu'il n'y a rien, personne, juste l'amour, sinon vous êtes toujours dans le rêve à rêver, à vous raconter des histoires, à les alimenter.

Par Régis Raphaël Violette 

dimanche 18 août 2019

.Faites attention de vous faire lapider par vos propres jugements, croyances, concepts ou autres.

Faites attention de vous faire lapider par vos propres jugements, croyances, concepts ou autres.


L'amour dénué de tout concept est la clé pour sortir de tout enfermement.

Qui que nous soyons en ce monde, n'est que pure illusion, l'être humain qui fait face à une réalité illusoire, croyant que tout est réel, jugeant tout ce qui bouge ainsi que lui-même. Il ne peut trouver la paix car il est en tout temps confronter à ce monde illusoire, restant dans un tel enfermement, cherchant désespéramment à trouver la paix, l'harmonie, la lumière qui libère de ce monde illusoire. Tant, que l'homme reste ancré dans son propre personnage à continuer à juger ses semblables, il reste prisonnier de son propre enfermement. Jésus a dit, celui qui n'a point péché lance la première pierre. Comme si dans ce monde, personne n'avait rien à se reprocher et prenne un vilain plaisir à lancer des pierres sur tout ce qui bouge. Tant que vous agirez en tant que personne, en tant que conscience, en tant que juge, en tant que victime, bourreau ou sauveur, vous êtes votre propre geôlier, qui détient la clé, mais ne peut pas lâcher prise du personnage qu'il a lui-même créé. Que devrais-je dire à tous ces geôliers, à toutes ces personnes qui osent lancer des pierres, ignorant qu'ils sont que le reflet de ce monde illusoire. Je ne suis pas là pour vous lancer la pierre, ni alimenter aucune histoire, tout est illusion, mais pour le comprendre, pour le vivre, il y a dissolution de l'être, de la personne, du personnage, de l'ego, du mental pour sortir des illusions, ne plus être personne, rien de ce qui est de ce monde, de ce rêve éphémère. La clé est là mais tant que vous vous convoitez à être une personne, une conscience ou autres, à juger qui ou quoi que ce soit, rien ne peut vous sortir ce votre propre enfermement.

Il y a que par l'amour, endosser notre essence éternelle qui est antérieure à toute création, l'amour dénué de tout concept, ne juge point, en fait ne donne aucune importance à ce monde illusoire, l'amour aime tout d'un même amour car il n'y a que sa lumière. Mais, en tant que personne, que conscience, vous avez choisi de vous enfermer dans votre propre conception de ce monde, à l'image de vos croyances.

Qu'importe si mon message est compris ou pas, chacun est libre d'être dans son propre enfermement, à être son propre geôlier ou de sortir de ce monde illusoire pour endosser ce que nous sommes de toute éternité, cet amour dénudé de tout concept aimant tout d'un même amour. Avant de me lancer une ou plusieurs pierres, pour moi qui ne suis plus de ce monde, n'a guère d'importance puisque chaque pierre lancée ne fait qu'alimenter votre propre enfermement.

Par
Régis Raphaël Violette 

samedi 17 août 2019

Je m'adresse à toi, que j'accompagne avec tout mon amour dénué de tout concept.

Je m'adresse à toi, que j'accompagne avec tout mon amour dénué de tout concept.


Jamais j'oserais dire à qui que ce soit quoi faire, je suis cette présence qui accompagne toute création avec tout mon amour et lumière, mais je sais une chose quand le fruit est mûr il est prêt à être cueilli. Ce qui veut dire, qu'importe le chemin, la voie, la porte qui est choisie, franchie ou celles qui sont encore fermés ou ouvertes, je suis toujours là à veiller, à surveiller et à agir pour apporter la lumière appropriée. Tôt ou tard ce qui sommeille se réveille, se révèle et se dévoile, telle une fleur qui a connu la noirceur, qui est attirée vers la lumière, pour ainsi suivre la voie de la lumière. Sortir gentiment de cette noirceur afin de vivre le plus grand événement qui soit, l'achèvement de toute quête pour ainsi révéler, dévoiler à la lumière, le plus grand miracle qui soit. En cet instant de réveil, le plus grand miracle c'est réaliser que nous ne sommes point le personnage mais bien la présence éternelle qui accompagne le personnage à vivre ce grand réveil, telle une graine privée de lumière, se retrouvant dans l'obscurité, le froid pour aboutir, émerger dans la lumière, en dévoilant cette humble vérité, que nous ne sommes pas que la graine mais bien la lumière de l'amour qui a permis à la graine d'être cette fleur, qui a permis au personnage de voler de ses propres ailes de lumière, en se libérant de toute dualité, de toute histoire, dissoudre le personnage pour n'être que la présence éternelle qui illumine tout de sa lumière et amour. En réalisant qu'elle est antérieure à toute création, espace, temps et dimensions, la présence éternelle de l'amour dénué de tout concept, croyance.

Par Régis Raphaël Violette